Jour 2 – Déjà les mots me manquent…

Publié le Mis à jour le

20121214-185510.jpg

Après quelques exercices et une douche froide (pas d’eau chaude ici), je descends pour le p’tit déjeuner dans le jardin, recouvert d’un dôme. C’est un peu le quartier général pour les volontaires. Nous y avons un réfrigérateur pour les boissons froides (eau, liqueur, bière, etc.). Chacun prend ce dont il a besoin et indique dans un cahier l’item et son nom. À la fin du séjour, on paie notre dû. D’un côté, il y un comptoir où chacun lave son couvert et, mitoyen à la cuisine de nos hôtes, un grand comptoir de service avec grille-pain, thermos d’eau chaude, grande variété de fruits, beurre d’arachides, pain, etc. pour nos petit-déjeuners.

20121215-095520.jpg

Le lunch et le dîner sont servis dans des plats de service à la table des volontaires où chacun se sert individuellement. La consigne est dès que l’un de nous constate que nous avons terminé de nous servir ou resservir, nous apportons les plats à la cuisine sans délai. Tous les surplus sont distribués à différents organismes. RIEN ne se gaspille.

Linda (Australienne), une des volontaires, me remet l’horaire hebdomadaire qui indique l’endroit, l’heure, ainsi que le nom des volontaires assignés. Nous sommes actuellement une dizaine de différentes provenances: Allemagne, Angleterre, Australie, Canada, Qatar, Écosse, États-Unis, etc. Je dis bien ‘provenance’ car plusieurs d’entre eux sont des citoyens du monde. Âge moyen: probablement 35 ans. Alison, avec qui je travaillerai cette après-midi est peut-être plus âgée que moi.

Je casse donc la glace au Senehasa Girls Orphanage. Linda, Ben C. et Ryan sont également assignés. Ensemble, nous préparons le cours: j’enseignerai l’alphabet anglais aux plus jeunes pour la première heure et ensuite, ce sera « arts and crafts » (arts et métiers) jusqu’à 11h30. Nous apportons tout le matériel nécessaire et devons nous assurer que tout revient. On s’empile tous les quatre à l’arrière (conçu pour deux) du tuk-tuk. Siri, notre chauffeur, zigzague à toute vitesse dans les ruelles trouées et cahoteuses – ça vous met le soutien-gorge à l’épreuve – croyez-moi! Hahaha! La rue principale est en meilleur état.

20121214-185813.jpg

Mes compagnons connaissant bien les lieux, on se dirige dans une salle où l’on met en place tables et chaises, ainsi que notre matériel. Les filles arrivent en petits groupes. Linda me présente et on s’installe pour l’enseignement. J’ai un groupe de 6-7 filles à ma table, âgées environ de 10 à 16 ans, mais toutes ont l’air de gamine tant elles sont petites et vulnérables.

Il m’est difficile de décrire mes émotions. Je deviens plus à l’aise après quelques minutes de travail sur l’alphabet, mais ce qui me trouble le plus est l’attitude, les différentes personnalités de ses jeunes filles. Certaines me collent, me prennent par la taille, d’autres peuvent à peine soutenir mon regard par timidité ou par honte, je ne sais pas. Je n’étais pas préparée à cela. L’heure du ‘arts and crafts’ se déroule dans la frénésie. Elle découvre la peinture brillante en tube offerte par mes collègues de tai chi et amis de Longueuil. On leur dessine en grosses lettres Merry Christmas sur des cartons qu’elles retracent ensuite de peinture brillante pour offrir à Linda.

J’apprendrai à 14h, lors de ma rencontre de préparation avec Janaka, l’histoire de ses filles.

Le Senehasa Girls Orphanage est littéralement barricadé et hautement surveillé. Cet emplacement n’est pas cité sur le site web de l’organisme pour la protection des jeunes filles. La plupart d’entre elles ont été violées, violentées, abusées sexuellement par un étranger, un parent ou un proche, etc. Plusieurs se retrouvent enceinte suite à ces agressions et accouchent au Senehasa. Ces filles, toutes belles, ont connu l’indescriptible.

À 14h45, Janaka me dépose au Nurses Training School. Alison et Cameron y sont déjà. Dès mon arrivée, je suis présentée à la directrice, Mrs Gunawardene et au coordonnateur, Mr Sujeewa Ariyananda. Ensuite, assise sur une chaise sur l’estrade, je dois leur expliquer qui je suis, d’où je viens, pourquoi je suis là, etc. Moment passablement émouvant pour moi…j’ai terminé en les remerciant de me permettre d’être parmi elles.

20121215-110953.jpg

Aujourd’hui, exceptionnellement, ce n’est pas cours d’anglais pour les étudiantes en infirmerie. Nous remettons à l’école 6 ordinateurs portables usagés. Après quelques difficultés à brancher les ordinateurs en réseau wifi, les étudiantes peuvent ENFIN s’ouvrir un compte Facebook! Elles sont emballées! Le directeur, Alison et moi travaillons avec elles en groupe jusqu’à 17h30, pendant que Cam installe une armoire de rangement bien vissée au sol et sous cadenas pour y placer les ordis après usage.

Le week-end sera le bienvenu!

PS: Joyeux anniversaire à ma filleule Jessica, infirmière, et merci Jess, Janaka a bien apprécié le matériel que tu as donné. XXXX

Publicités

3 réflexions au sujet de « Jour 2 – Déjà les mots me manquent… »

    Jessica a dit:
    16 décembre 2012 à 22 h 49 min

    Merci de nous permettre de t’accompagner virtuellement dans ton voyage!! C’est toujours si intéressant de te lire!!
    Merci d’avoir eu une pensée pour mon anniversaire 🙂 Je suis bien contente de voir que le matériel pourra leur servir!
    Continue à vivre chaque minute de ce voyage comme tu le fais!!
    Bye bye xxx

    J'aime

    Louise a répondu:
    15 décembre 2012 à 19 h 09 min

    Salut chère cousine,
    Merci pour tes encouragements. Mettre de côté certaines peurs n’est pas forcément du courage, mais enlève la paralysie empêchant d’avancer, d’aller ailleurs ou plus loin.
    Je t’embrasse et à bientôt!
    Lue xxx

    J'aime

    Lucie Proulx a dit:
    15 décembre 2012 à 17 h 40 min

    Wowww tu me fais tripper par tes récits , j’admire ton courage de t’exiler si loin ,et j’adore te lire c’est vraiment passionnant et Merci de prendre le temps de partager avec nous .
    Je t’embrasse et au plalsir de te lire .
    Bye bye xxx

    J'aime

Veuillez écrire votre commentaire dans la boîte ci-dessous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s