Jour 1- Me voilà en Norvège

Publié le Mis à jour le

13/08/2015 – 16h05 – En attente au salon VIP de la Banque Nationale MasterCard World à l’aéroport de Montréal, à manger des fruits et autres douceurs, le tout accompagné d’une bonne bière froide, je m’installe et ouvre WordPress qui me pop-up une fenêtre avec coupe de champagne virtuelle m’annonçant « Joyeux 4e anniversaire de votre blogue »!!  Hey ben, déjà 4 ans?!  Jetons un oeil sur mes statistiques:

De tous les temps:  31 368 pages vues / 708 commentaires / 120 articles publiés
Record absolu: 320 pages visitées en un jour, soit le 10 décembre 2011 (6 voyages depuis)

Jour 1 – 14 août 2015 – 200 km (18730) Minnesud à Notodden (24 C, soleil)

Deux vols sans histoire et sans dormir. Je m’étonne de passer la sécurité et les douanes à Amsterdam, pourtant je n’y fais qu’un transfert…?? On dirait que l’on veuille simplement occuper les douaniers, car nous sommes quelques centaines en transfert à remettre notre passeport au douanier le temps que ce dernier l’ouvre et y appose le timbre du pays, sans question, ni regard. Étonnant…

Près de vingt minutes de marche par la suite pour me rendre à la Porte C pour mon embarquement vers Oslo. Par souci de maintenir votre motivation ou pour éviter le découragement, des affiches indiquent à tout moment la distance en temps qu’il vous reste à parcourir pour atteindre votre porte. Sans exagération, mon sac à dos doit bien peser 14 kilos (30 lbs). Mon court moment de découragement disparaît à la vue d’un lot de chariots mis à la disposition des mulets surchargés.

Il y a bien des tapis roulants, mais aucun en fonctionnement. J’aime ça les tapis roulants, ça me donne un agréable vertige cette façon de marcher à 8-10 km/h. Ça m’agace quand des gens s’y installent sans marcher. C’est pas pour se reposer un tapis roulant, c’est pour aller plus vite, non??:-)

Je récupère (toujours avec soulagement) mon bagage à Oslo. Je suis les instructions pour me diriger vers les douanes et me retrouve devant ces gens portant des petites enseignes avec votre nom à la sortie – sans trop comprendre comment je suis arrivée là sans passer les douanes ???? Je me retourne pensant revenir sur mes pas, mais au-dessus de la porte que je viens de passer, un logo indique que l’accès est interdit. Passeport en main, je me demande ce que je dois faire… je n’ai pas le timbre de la Norvège dans mon passeport – pas de reculons! Je suis déçue. Et je me demande si je viens de commettre une infraction. Aurais-je besoin au cours de mon séjour de faire la preuve de mon entrée « légale » au pays?? Bah, on verra bien!

Je m’informe de l’emplacement du kiosque Mobile pour acheter une carte SIM. Leur internet est en panne donc le monsieur ne peut pas m’en vendre de carte. Il m’envoie au 7-Eleven (dépanneur)… ils en ont pas, je verrai donc à cela plus tard en journée. Je dois maintenant monter au 2e étage de l’aéroport et sortir à l’extérieur; c’est là que la compagnie du camping-car doit m’attendre. Je prends l’ascenseur et franchis les portes automatiques donnant à l’extérieur avec ce sentiment étrange d’être une « illégale » entrant dans un pays étranger.

La dame est là avec un plus-gros-camper que je souhaitais… Mais ouf, il est plutôt pour un jeune couple d’allemands arrivés sur un autre vol dix minutes avant le mien. Ils sont fort sympathiques. Ils devaient venir au Canada, mais le long vol les a fait bifurquer vers la Norvège.

Après trois heures de formation (sur vidéo + deux instructeurs) et d’informations, je prends enfin la route (à 15h) avec Olav Jr. – (juste pour Jess… ça te convient?) le nom de mon camper pour les treize prochains jours. C’est fou tout ce qu’il y a à apprendre!! Olav Jr. n’est pas un norvégien facile. 🙂 Né en 2015 et ayant que 18 000 km d’expérience, je devrai être à la fois douce et ferme. Mais on m’assure qu’il fait ses nuits (indépendant des campings).

Olav Jr.

Une employée m’indique où aller à proximité pour faire mon marché. Le décalage horaire et le manque de sommeil ne m’aident pas pour comprendre ce qui est indiqué sur les produits. Facile pour une banane, mais pour tout ce qui est emballé, c’est une autre histoire. Tout est écrit qu’en norvégien. Alors je demande de l’aide pour choisir le bon litre de lait, mais je me débrouille seule pour le reste. N’ayant pas encore de carte SIM dans mon iPhone, je ne peux pas utiliser mon traducteur.

La gentille caissière me note sur un papier la ville et le nom de deux commerces où je pourrai me procurer une carte SIM à quelques dix kilomètres de là. Le magasin «Expert » est un genre FuturShop mais en plus petit. Un commis me voit entrer et se dirige immédiatement vers moi.

Hei! (signifie une salutation populaire en norvégien, un peu différent du « hi » anglais)
– Hei! Do you sell SIM card?
Oooh… yes!
– I need a SIM card with Internet for my iPhone. Do you have SIM card with Telenor?
Humm.. Let me ask to my supervisor.. I’m not sure. (Il se dirige vers une femme voilée et l’interrompt alors qu’elle parle avec un client. Ils discutent et le commis revient vers moi.)
Yes no problem, but not with Telenor, with NotCom.

Lors de mes préparatifs de voyage, Telenor offrait la meilleure couverture dans le pays, mais mieux vaut en avoir une moins bonne que pas du tout. Il me donne le coût et les inclusions, j’accepte l’offre.

I will need an identity card.
– No problem. (J’ouvre mon porte-feuille et lui tend mon permis de conduire)
– Huuummm… I need your passport.
– My passport? OK. Let me get it in my campervan.
I’m sorry, but since September 11th we don’t have choice to be very carefull with people coming in our country.
– No problem. I’ll go get it.

jour2-0883

En me dirigeant vers Olav Jr. mon entrée-dans-le-pays-sans-passer-les-douanes me revient en tête…!!! Ah merde!!….. Pis d’la marde, s’il ne peut pas m’en vendre une parce que je n’ai pas le timbre de la douane, je m’arrangerai autrement. Pauvre commis, il a pitonné avec détermination et sans relâche pour en venir à bout après avoir entré les données du visa du Sénégal collé dans mon passeport plutôt que les données de mon passeport en première page, ensuite il a eu besoin de mon numéro de sécurité sociale à dix chiffres, alors que le nôtre en a que neuf. Après quelques minutes, sourire en coin, il m’annonce fièrement qu’il a réussi à faire accepter mon compte. Yeah!!!

Pendant ce temps, la patronne portant le voile n’avait de cesse de me jeter des regards furtifs tout en servant son client. Je sais que je peux avoir l’air louche après deux vols internationaux, six heures de décalage, une nuit sans dormir… et puis je devais sentir mauvais. Je ne m’attendais pas à ce qu’il fasse aussi chaud en Norvège à ce temps-ci de l’année. J’ai sué passablement pendant la formation sur le camper à l’extérieur avec ce gros soleil… et une bonne dose de stress à m’imaginer sur les routes étroites de la Norvège avec un aussi gros véhicule à transmission manuelle. En fait, il est pas juste long, il est large et haut le gros Olav Jr.:-) Simonac c’est quoi ce besoin viscéral annuel de sortir de ma zone de confort?

Me voilà donc bien outillée pour parcourir le pays en toute sécurité et sérénité. 🙂 Et en prime, Touring-CamperVan me fournit un GPS format mini-iPad. J’en ai donc deux avec celui prêté par mon grand frère, je n’aurai donc pas de raison de me perdre. Ha-ha-ha-haaaaa! Rien de mieux que de passer au même endroit deux fois pour bien découvrir un pays… sauf quand tu n’as pas dormi, ni mangé, que tu sens mauvais. Faudra que je fasse un choix déchirant car ils n’ont pas le même avis : Garmin ou Navigator?

jour2-0882

J’arrive à la nuit presque tombée (et elle tombe tard ici) vers 21h30 à Notodden, là où je voulais être au mon premier jour de mon itinéraire. Je m’arrête tout au fond d’un stationnement public à l’usage de cyclistes empruntant un circuit de la région. J’y serai sans aucun doute tranquille. Vite j’allume le brûleur pour y mettre de l’eau à chauffer pour me faire un spaghetti (seuls aliments bien reconnus -pâtes et sauce en pot- avec les bananes. -:). Une des employés de Touring CamperVan m’avait mentionné qu’il était préférable de ne pas boire l’eau du réservoir du camper malgré que l’eau en Norvège soit considérée comme « potable », j’ai donc acheté de l’eau en bouteille. J’ouvre la bouteille, l’eau est gazéifiée merde… et j’ai FAIM!!

Publicités

14 réflexions au sujet de « Jour 1- Me voilà en Norvège »

    GUILLAUME a dit:
    20 août 2015 à 17 h 50 min

    Un bon spag au perrier

    J'aime

      Louise a répondu:
      21 août 2015 à 14 h 48 min

      Ça bien failli être ça… mais je me suis risquée à l’eau pas-certaine-qu’elle-était-potable. xxx

      J'aime

    Judith Lamoureux a dit:
    16 août 2015 à 17 h 51 min

    Hehe, enfin te voilà arrivée saine et sauf mais illégale 😉. J’ai bien hâté de te suivre sur tes aventures, on attend juste ça hihihi

    J'aime

      Louise a répondu:
      17 août 2015 à 13 h 12 min

      Salut mon amie! Oui bien arrivée saine et bien légale à ce qu’il paraît selon une connaissance de Suisse, en vertu de l’accord Schengen entre certains pays d’Europe. A+ xxx

      J'aime

    Sylvie St-Amour a dit:
    16 août 2015 à 7 h 41 min

    Allo belle-sœur! Toute une arrivée… je trouve Olav Jr. très attirant…. Vous faites un beau couple… Hahaha! Amuse-toi bien!!!!

    J'aime

      Louise a répondu:
      17 août 2015 à 13 h 10 min

      Oui… Olav Jr… Mais arrête de te faire des idées, il est trop jeune pour moi et toi t’es plus disponible!! Hahaha! Bisous belle-soeur!

      J'aime

    Hélène Désilets a dit:
    15 août 2015 à 22 h 52 min

    Allo Louise, les premières joies du voyage semblent aller bon train! Tu as un super camper en passant. Et j’ai très hâte de voir tes photos. À+

    J'aime

      Louise a répondu:
      17 août 2015 à 13 h 05 min

      Oui Olav Jr. est puissant… et obéissant!! 🙂

      J'aime

    Bill a dit:
    15 août 2015 à 21 h 43 min

    Hey
    Merci pour ce récit. A plus

    J'aime

      Louise a répondu:
      17 août 2015 à 13 h 04 min

      Merci beaucoup mon beau Bill! 🙂

      J'aime

    Gaétan Duquette a dit:
    15 août 2015 à 18 h 27 min

    Eh! bien Louise, comme on dit: « C’est bien parti ». À entrer en Norvège comme ça, sans passer par les douanes, c’est pas sûr qu’ils te laisseront ressortir 😉 Tu dis qu’Olav Jr. fait ses nuits, j,ajouterais qu,en plus, il a l’air déjà très propre. Et il assurément est trop jeune pour ronfler. Tu devrais apprécier ta première nuit à bord. Continue de nous étonner et de nous émerveiller.
    À +

    J'aime

      Louise a répondu:
      17 août 2015 à 12 h 53 min

      Selon Nora de Suisse rencontrée au Sénégal, il semble que la réponse à mon énigme de douane soit l’accord Schengen… Google-moi ça Gaetan que l’on en sache un peu plus! 🙂

      J'aime

    Lucette Bujold a dit:
    15 août 2015 à 17 h 53 min

    Bonjour Louise,
    J espère que vous avez pû réaliser vos rêves, et je félicite pour le
    Bonheur que vous propagez autour de vous.
    Bon voyage de retour.
    Lucette Bujold

    Envoyé de mon iPad

    >

    J'aime

      Louise a répondu:
      17 août 2015 à 12 h 44 min

      Merci beaucoup Lucette! 🙂

      J'aime

Veuillez écrire votre commentaire dans la boîte ci-dessous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s