Publié dans Norway - Norvège

Jour 3 – Odda, Ulvik et ouf….

jour3-0933

Jour 3 – Dimanche le 16 août 2015 / 9-18 Celcius / 228 km parcourus

Il a plu toute la nuit. Les premières trente minutes, c’est super zen d’entendre ce bruit de la pluie sur le toit du camper; ça me rappelle des souvenirs d’enfance dans la grange sur la ferme… Mais après quelques heures puis toute la nuit, je me demande comment cela se fait-il que les concepteurs de ces maisons mobiles n’aient pas pensé à une meilleure insonorisation? À mon lever vers 5h30, je jette un oeil à l’extérieur et me sens tout à coup privilégiée d’être à l’intérieur au chaud comparativement à ces campers.

Je cherche et je cherche tellement mes affaires dans ce petit espace – à en venir dingue!! Je m’impatiente, c’est ridicule… sûrement la fatigue, mais je cherche et je cherche!!! Qu’est-ce que je cherche? Mon filtre polarisant 82mm, j’ai pas pu l’oublier, j’ai apporté TOUS mes filtres, mais je le trouve pas et j’en ai besoin sur deux objectifs différents. Je cherche mes clés de camper, je cherche mon fil auxiliaire pour la radio, je cherche autant que j’ai apporté, je ME cherche!!

Voyager en camping-car signifie garder le contact avec la dure réalité des besoins de base, mais en très-près-collé-sur-vous. Après deux jours complets sur les routes norvégiennes, je dois faire le plein de diésel (2.50$/litre), faire le vide des eaux grises, du conteneur de la toilette et faire le plein d’eau potable. Je « gosse » au moins quinze minutes pour tenter d’ouvrir la serrure du réservoir à diésel. IL NE S’OUVRE PAS!!! Je demande de l’aide à un homme ayant terminé son plein d’essence, il n’y arrive pas non plus!!! Touring-Car m’a remis deux clefs: une pour le moteur et une autre pour le reste. Il y a un tas de serrures sur ce véhicule: serrure pour la porte de côté, serrure pour le réservoir à bonbonnes de gaz, pour le rangement, pour la prise de courant extérieur, pour, pour, etc. C’est avec cette clef que je m’acharne à ouvrir cette foutue trappe à diésel… Sans espoir, j’essaie avec celle du moteur… Oooohhhh malaise devant le monsieur… ça marche!! Simonac (comme dirait Hélène D. et Lucie P.) je suis gênée, j’ai tellement mis de temps. Le commis à l’intérieur de la station me jette des regards d’impatience: Olov Jr. occupe deux places devant les pompes. J’entre payer et m’en vais au plus sacrant car cette station n’offre pas les autres services de vidange! 🙂

Odda

Toujours à Odda, je trouve une autre station offrant les autres services, et gratuitement en prime, pour que je puisse poursuivre en neuf. Un panneau électronique à l’intérieur m’indique les différents niveaux des batteries auxiliaires, des niveaux des eaux potable et grise. Alors sachant que j’allais bientôt manquer d’eau potable, je devais faire le plein pour ne pas risquer d’endommager la pompe. OUffffffff…. Mais ce ne fut pas si simple de comprendre le norvégien sur cette « station », genre de robot avec des boyaux et autres bidules dont l’affiche indique que cette « station » n’est plus en service, mais qu’il est possible de vider sa toilette derrière la « station » et ses eaux grises dans le « manhole ». Je me dirige donc à pied derrière la station (pour moi la station est le bâtiment au complet), mais je trouve rien d’autre qu’un mécanicien au travail qui me regarde en se demandant ce que je fais là. Je reviens vers Olav Jr. et je relie l’affiche… de l’autre côté de la station, je regarde donc tout juste derrière ce robot. Il y a comme une cuvette conique en stainless…hummm… puis un boyau d’arrosage… encore hummm… puis juste à quelques mètres devant… un manhole. Voilà j’ai tout rempli et tout évacué, et pendant tout ce temps une famille assise à une table à pique-nique observait tout ce que je faisais.

jour3-0946

Odda, située à l’extrémité du Hardangerfjord est une ville industrielle considérée laide par la majorité des livres touristiques. Dommage! Je la trouve plutôt charmante sous ce ciel pluvieux. Tout devient relatif selon l’indice de comparaison.

jour3-0962

La conduite en Norvège est ce que j’ai connue de plus difficile de tous mes voyages. L’exemple de la photo ci-dessous est tout de même pas très révélatrice, car on peut voir loin devant et s’arrêter (et moi je ne peux pas m’arrêter pour prendre une photo quand je suis dans une situation précaire). Mais on voit tout de même à peu près au centre de l’image qu’un seul véhicule peut passer. Des enseignes sur le bord des routes indiquent à l’avance le rétrécissement des voies et ce sur combien de kilomètres. Quand les lignes jaunes disparaissent, la vigilance doit monter d’un cran même s’il demeure possible de croiser serré, mais quand les fissures entre deux voies-hypothétiques disparaissent pour devenir qu’une seule voie…. mon coeur s’accélère.

jour3-0950

À 32km au nord d’Odda, sur la rive est du Sorfjord, Lofthus est un très beau village. À ce temps-ci de l’année, on peut acheter des cerises sur le bord des routes. Elles sont vraiment délicieuses. Ici encore, on y voit un des éléments contribuant à l’indice de bonheur élevé des Norvégiens: la confiance. Il n’y a personne, tu paies et tu pars avec tes cerises. Lofthus organise même un festival en leur honneur, le Morell Festivalen, avec un concours de crachat de noyaux. Je vais me pratiquer ce soir. 🙂

jour3-1828

J’emprunte la boucle par la route 572 vers Ulvik (photo ci-dessous) pour une reconnaissance de l’Osafjord. Très beau village de villégiature, secteur très peu visité par les touristes. Je ne me redemanderai plus pourquoi. Route principale par moment tellement étroite que mes deux miroirs accrochaient les arbres ou muraille d’un bord ou de l’autre. Une chance de cocu a voulu que je croise des véhicules (auto, camper ou gros camion) que lorsqu’il y avait un accotement prévu à cet effet. J’ai dû reculer qu’une seule fois plus tôt en journée et que de quelques mètres.

jour3-1850

L’attention requise pour la conduite et le temps pour parcourir quelques kilomètres de la 1ère à la 3ème vitesse me fatiguent rapidement. J’arriverai un jour plus tard que prévu à Bergen, mais là je dois me trouver un endroit où crècher avec Olav Jr. avant que l’on ne puissent plus se supporter. Je m’arrête à Alvik dans un stationnement commercial, je suis au bout de mon énergie nerveuse; la route rétrécie de plus en plus ou est-ce ma patience? Quoi qu’il en soit, à ce moment précis j’ai-pu-de-fun-pantoute et je me questionne sur le jugement d’un pays des plus riches au monde à offrir de l’asphalte impeccable mais juste pour un char de large??? Et souvent sur plusieurs centaines de mètres sans rien voir devant??? Bonne nuit, j’en peux plus!

jour3-1840

Auteur :

Passionnée de voyages et de photographie

33 commentaires sur « Jour 3 – Odda, Ulvik et ouf…. »

  1. Ma chère Louise, tu es mon inspiration. Je suis de tout cœur avec toi. Merci de prendre le temps de partager les hauts et les bas d’une passionnée. Tes photos sont magnifiques. Dis un petit bonjour à Olav Jr de ma part. Je te fais un gros câlin et t’envoie une bouffée de patience. xxx

    J'aime

  2. N’oublie pas Louise, tu vides l’eau noir en premier et puis l’eau grise afin de bien nettoyer le tuyau de l’eau noir avec la grise….comme ça, tu risques moins de relant d’odeur dans ta roulotte/camper lol
    Super belle photo

    J'aime

    1. Lou Ida ma chère! Tu sauras qu’Olav Jr. est équipe d’un bac amovible à poignée d’eau-verte-un-peu-épaisse-odeur-sent-bon-de-sapin que tu retires des entrailles de la bête pour ensuite ouvrir le bouchon et transvider le tout dans un contenant conçu pour recevoir ce contenu. Rien à rincer; tu verses simplement un bouchon d’un liquide vert à l’intérieur et tu recommences à le remplir!! 🙂 🙂

      J'aime

  3. Quel beau voyage tu nous fais faire, par tes histoires et tes magnifiques photos. Tu vis toutes sortes d’aventures avec Olaf Jr qui me semble un peu difficile à apprivoiser sur les routes norvégiennes. Bon courage et bonne route.
    PS: as-tu trouvé tes filtres….

    J'aime

  4. Ciel de gazelle… je pense que je suis en train de faire ta connaissance Louise. Tu es crampante… J’adore tes histoires rocambolesques. J’ai le goût de partager ton espace. Photos magnifiques aussi. On va où demain?

    J'aime

    1. « Ciel d’Afrique et pattes de gazelle »…. qui disait cela déjà? Je t’accueille dans ma bulle de folie avec grand plaisir. Où je vais demain? Aucune idée! 🙂

      J'aime

  5. Quelle belle photo que la dernière de la journée! Ton humour est irremplaçable, il fait partie intégrante de tes multiples périples. On en a besoin. XX

    J'aime

  6. Je c que c pas toujours drôle ..MAIS T DRÔLE!! Et oui il me semble que je te voie chercher tes affaires et etiiiirer ta patience mais ça vaut vraiment la peine Louise.. Lâché pas car ton récit et tes photos sont superbes!!

    J'aime

  7. Allô ma chère, tu as oublié d’apporter une caméra pour filmer le tout. Je ris énormément et de te voir aurait été un gros divertissement de plus!!!!! Tu fais toujours de très belles photos. Essaie de te reposer quand même. À demain.

    J'aime

    1. J’ai une vidéo sur la caméra photo. J’y ai pensé, mais c’est compliqué et je boufferais tous mes précieux data de ma carte SIM en transfert sur le blogue. Bisous!

      J'aime

  8. Ouf! que d’émotions tu nous fait vivre Louise. Apprivoiser Olav (tu ne nous a toujours pas expliqué pourquoi il était junior ?), s’habituer à conduire en solo sur des routes à une voie, avoir vraiment l’air d’une touriste parmi les locaux, quelle dure journée!
    Resten, i morgen er en annen dag (Repose-toi, demain sera un autre jour – Traduction Google).

    J'aime

    1. Oui Gaetan tu sais à quel point ça peut être difficile pour mon égo de passer pour « une touriste », moi grande voyageuse!… Et d’accord j’expliquerai pourquoi Olav est Jr.

      J'aime

  9. Salut Loue, je te lis et je suis morte de rire. Te connaissant, tu dois pratique ta patience en mosus, hihihi😁 lâche pas, nous à travers tout cela, on fait un beau voyage, car tes photos parlent beaucoup. Merci xxxx

    J'aime

  10. Une tasse d’un excellent thé, j’ouvre ton journal de voyage et là, je déguste..mmmmm… Merci Louise! C’est très généreux de ta part de nous faire voir tout cela.

    J'aime

Veuillez écrire votre commentaire dans la boîte ci-dessous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s