Jour 8 – Geiranger et Alesund

Publié le Mis à jour le

jour8-1255
Le Lovatnet

Jour 8 – Plein de soleil et très chaud – 235 km parcourus

Après quelques jours à sillonner les routes de la Norvège, j’avais le sentiment que quelque chose manquait. Après avoir trouvé de quoi il s’agissait, ce « manque » est devenu rapidement un « bienfait ». Il n’y a aucune publicité sur les routes. AUCUNE! Nulle part! RIEN!! Dans les villes, les commerces leur nom et ce, sobrement. Que ça fait propre, dégagé, aéré. Pas même une seule pancarte de propriété à vendre par courtier…

(Extrait du Lonely Planet) Les catastrophes du Lovatnet. D’énormes blocs de pierre se sont détachés du Ramnefjell pour tomber dans le lac, en trois ans. En 1905, la vague géante qui en résultat tua 63 personnes, dont 9 seulement furent retrouvées, et emporta le Lodalen, le bateau à vapeur du lac, à 400 mètres de la berge dans les terres. En 1936, un autre rocher s’écrasa dans le lac, déplaçant un volume estimé à 1 million de mètres cubes; la vague tua 72 personnes et propulsa le bateau encore plus loin que la première fois. Le troisième a simplement laissé une immense cicatrice sur la montagne. Ces événements sont appelés les catastrophes du Lovatnet.

jour8-1937

Direction Geiranger (4 600 hab.pour la commune – 250 hab. pour le village). J’y arrive par le sud. Le spectacle est éblouissant, une descente vertigineuse par une série de lacets incroyables qui vous font passer de 1 000 m d’altitude au niveau de la mer en 10 km. C’est l’un des panoramas les plus connus de Norvège, le Geirangermotiv. Ce fjord, le Geiranerfjorden, est classé au Patrimoine mondial de l’Unesco.

jour8-1947

Il y a foule au village!! 🙂 Geiranger accueille plus de 600 000 visiteurs, venus en bus ou en bateau de croisière, mais il semble que le petit port retrouve sa sérénité en soirée après le départ des touristes. C’est tellement « crowdy », que je préfère poursuivre ma route pour ne pas arriver trop tard à Alesund. Trois ferries et 107 km de route me demanderont près de trois heures, si je m’arrête pas trop souvent pour les photos.

jour8-1954

Le GPS me fait la vie dure en entrant à Alesund. Il me conduit à l’aéroport plutôt qu’au camping convoité. Grrrr… Pis c’est vendredi, pis c’est l’heure de pointe, pis, pis, la madame est un-peu-pas-mal-tannée. J’entre donc les données d’un autre camping. Arrivée sur les lieux, il est complet car un festival de musique a lieu ce week-end et il y a ben du monde en ville. Ici aussi! Le propriétaire me donne l’adresse du Bobil Park en plein centre-ville qui devrait, selon lui, avoir de l’espace disponible. Je m’y rends à toute allure (oui-oui) et prends la dernière place disponible. Je ne sais pas si ces parcs sont gérés par les municipalités, mais ils rendent possible la visite des centres-villes pour les caravaniers. Et ici à Alesund, il donne sur la mer… pas trop choquant! 🙂

jour8-1962

Publicités

9 réflexions au sujet de « Jour 8 – Geiranger et Alesund »

    Isabelle Roy a dit:
    24 août 2015 à 14 h 03 min

    Je lis régulièrement un auteur islandais que j’adore: Arnaldur Indridason. Quand je lis tes articles, on dirait que je suis plongée dans un de ses romans, avec tous ces noms curieux, ces descriptions de fjords, de glaciers, de mers… Mais en prime, tu as ces images ma-gni-fiques pour appuyer ton récit! Génial le camping devant la mer, le hasard fait bien les choses!

    J'aime

      Louise a répondu:
      24 août 2015 à 14 h 29 min

      Hier deux blogueurs twitter en voyage, un sur la Norvège et l’autre sur l’Islande, ce sont abonnés à mon blogue. Les Islandais sont pas mal d’origine norvégienne… cela dit entre toi et moi. 🙂

      J'aime

      Isabelle Roy a dit:
      26 août 2015 à 17 h 11 min

      Je l’ignorais mais ça fait vraiment du sens! Chose certaine, ils nomment les lieux de la même façon! 😉

      J'aime

    Monique L (Longueuil) a dit:
    24 août 2015 à 13 h 50 min

    Chère Louise, au départ, je suis très contente que vous soyez maintenant sur la même Longueuil de reculons, toi et Olaf. J’admire ta persévérance car tu ne semblais pas particulièmement épanouie les premiers jours. Tu as mâté la bête du haut de tes 3 pommes ! Bravo ! C’est moins difficile après. Je profite de chaque mot et de chaque image. Je me rappelle pourquoi c’est un pays où je vivrais volontiers… ! Bonne continuation. Amitiés, Momo xx

    J'aime

      Louise a répondu:
      24 août 2015 à 14 h 26 min

      Ouais… kossé ça – on est sur le même « Longueuil » de reculons… Pas Olaf, Olav Jr., faut pas le vexer, il est sensible! 🙂 Bye bye xx

      J'aime

    Sylvie St-Amour a dit:
    23 août 2015 à 7 h 13 min

    Vraiment les paysages sont à couper le souffle….des grrrr en vacançes, hé bien!!!! Bisou

    J'aime

    corneliahphoto a dit:
    22 août 2015 à 22 h 03 min

    Le détour d’une route nous fait parfois de ces surprises… c’est comme la vie…. Vive le hasard!

    Aimé par 1 personne

    monic a dit:
    22 août 2015 à 19 h 43 min

    je suis contente de te lire cela est pareille comme si tu me parlais… bonne routexxx

    J'aime

      Louise a répondu:
      23 août 2015 à 2 h 17 min

      xxx

      J'aime

Veuillez écrire votre commentaire dans la boîte ci-dessous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s