Publié dans Norway - Norvège

Jour 10-11 – En direction de Lillehammer

jour10-2044

Jour 10 – Dimanche 23 août 2015- de l’Île Lyso à Oppdal – 220 km

Ma carte routière tombe en ruine. Faut dire qu’elle se promène allègrement de la table au tableau de bord, elle a encaissé des chutes au sol quelques centaines de fois, en plus de se faire plier et replier dans ses moindres plis et pas toujours dans le bon pli. Le GPS est indispensable dans les villes, mais pour la planification de l’itinéraire et la vue d’ensemble d’un parcours, la carte routière est l’ami fidèle pour le voyageur.

jour10-2039

Je passe à Kristiansund sans m’y arrêter et quitte la région des fjords par la route 70. Je longe la magnifique rivière Driva et ses eaux émeraude, longue de 150 km. Le paysage est tout simplement magnifique, différent des fjords étroits et ses hautes montagnes, mais tout aussi émouvant par les montagnes et vertes vallées où le soleil peut rayonner de plus longues heures.

jour10-2046
Église octogonal à Alvundeid

Les Norvégiens prennent soin de leurs morts. Ce ne sont pas des fleurs mortes que l’on offre aux morts, mais bien des fleurs « en terre »; quoi de plus vivant? Eau et arrosoirs sont disponibles sur place.

jour10-1333

Je dois arrêter de m’arrêter pour des photos, sauf pour le lunch en bordure de route. Je m’installe pour la nuit dans un camping à Oppdal.

jour11-2051

Jour 11 – Lundi 24 août 2015- de Oppal à Gjovik – 287 km

jour11-1337

À Hjerkinn, une montée de 1,5 km à pied permet un point de vue sur le Snohetta. C’est dans le Dovrefjell (et le Rondane) que gambadent les dernières populations de rennes sauvages en Europe, mais elles sont fortement menacées par l’homme qui, depuis des décennies, lui ravit de plus en plus d’espace naturel. Des plaques au sol tout au long de la montée relatent les différentes étapes de cette présence de l’homme dans le Dovrefjell, de 8000 ans avant JC à ce jour, dont le champ de tir de Hjerkinn entre 1923 et 2008 pour l’armée norvégienne.

jour11-1344

En arrivant dans la région de Lillehammer, la radio m’offre enfin des postes FM stéréo avec des tounes qui sonnent autrement que country-qui-griche. Là c’en est une que j’aime beaucoup!! Sweat dreams de Eurythmics… Je chante à pleins poumons.

Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree?
I travel the world
And the seven seas,
Everybody’s looking for something.

J’adore cette chanson! Je regarde dans le rétroviseur, je vois mon lit défait. Je croise un campervan conduit par une couguar du 3e décan, cheveux blancs mi-longs, sans passager. Nous nous envoyons un beau be-bye en simultané. Elle devait écouter I travel the world and the seven seas

jour11-2055

Je m’installe dans un autre joli camping m’offrant une belle vue sur la rivière et les champs en flanc des montagnes. L’orage gronde… vite, fermons toutes les écoutilles!

jour11-2056

Auteur :

Passionnée de voyages et de photographie

12 commentaires sur « Jour 10-11 – En direction de Lillehammer »

  1. Un beau SWEET DREAM pour toi! Tu as apprivoisé les routes sans ligne jaune et bien pris soin de Olav Jr.
    J’aime particulièrement la vue de ton écoutille quand tu t’installes pour la nuit, et que dire de ta photo du pont (elle vient réjouir l’ingénieur en moi).

    J'aime

    1. Ben oui, j’ai pensé à toi quand j’ai vu le pont. Les ingénieurs norvégiens sont très fiers de leurs structures routières, ponts, tunnels, etc.

      J'aime

Veuillez écrire votre commentaire dans la boîte ci-dessous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s