Publié dans Isle-aux-Grues

Merde alors!

Plage hérons

Lundi le 15 août 2016 – Encore un peu venteux et mouillasseux ce matin, mais Miss Météo dit que le beau temps arrive en fin de matinée. Je n’ai pas déclenché l’alarme ce matin… j’ai mangé des céréales. Pis je les ai pas brûlées. Sharly est épanouie… et taquineuse, la vlimeuse!

Elle décide de faire son caca au moment où je m’installe à déjeuner!! Faute d’espace, j’ai installé son bac à litière sous la table… Bon, elle a la meilleure litière très agglomérante, sans odeur, etc. et je prends soin de retirer ses déchets à mesure. Sauf que pour le caca de minoune, pendant qu’elle le fait, ben il n’est pas encore enterré… et mon déjeuner est sur la table! Je décide donc de me glisser à quatre pattes sous la table pour la devancer un peu sur l’étape de l’enterrement. Ayant terminé, elle se retourne, m’aperçoit en train de terminer sa tâche et me lâche au gros miaulement (en traduction libre): Qu’est-ce que tu fais là?? (J’ai enlevé les gros mots…)

foretQuestion de rester dans le thème… Je dois vaquer à certaines tâches sanitaires ce matin : vidanger les eaux grises et noires. Je ne sais pas qui a fait le choix de ces teintes… la couleur n’est pas ressemblante… pas du tout! L’opération est plutôt simple. Le tuyau étant branché à l’égout sur mon lot, il n’y plus qu’à ouvrir les valves au besoin, la noire en premier et en ensuite la grise pour rincer en même temps le tuyau d’évacuation. Mais là, y’a un souci… Je comprends qu’en roulant, les eaux se font brasser dans le réservoir et à l’aide d’un produit vert que l’on y verse, les déchets se font digérer. Mais là, Criquette étant fixe à demeure, rien ne se fait brasser. Constipation!! Je constate que les déchets solides sont demeurés très solides et collés au fond de la fosse à purin. J’aurais dû mettre davantage d’eau avant de commencer à combler mes besoins. Merde…!!

J’peux quand même pas atteler Criquette au camion pour aller brasser tout ça. Et si je rencontrais quelqu’un au village qui me connaissait?? Mike ou Suzanne, la préposée au camping :

Hey bonjour! Vous partez déjà??
– Non, non! J’brasse d’la marde! J’fais encore quelques kilomètres et je retourne au camping! Réserve ma place Suzanne!!
??!!!

Fort heureusement, j’avais fait l’achat d’une buse (tube) avec plein de petits trous où l’eau sort sous pression. On l’insère de l’intérieur de la roulotte dans le trou de la toilette tout en appuyant sur la petite pédale, ceci permettant d’accéder à la fosse et de bien la nettoyer. Après cinq bons lavements barytés, tout semble bien propre! Je prends soin de mettre un bon fond d’eau avant le prochain usage!

feuille

La Pointe-aux-Pins au bout du chemin de la Haute-Ville, également appelée réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle offre une belle randonnée pédestre de 2,5 km dans une forêt luxuriante.

Selon Conservation de la Nature – Canada, « cette propriété de 19 acres (48 hectares) est une érablière tricentenaire désignée écosystème forestier exceptionnel de type « refuge ». Composé d’érables de plus de 300 ans, le peuplement forestier compte aussi du noyer cendré, une espèce d’arbre désignée en voie de disparition à l’échelle canadienne, et six espèces considérées vulnérables au Québec, dont la floerkée fausse-proserpinie, une plante qui ne colonise que quelques rares milieux humides forestiers sur les îles du Saint-Laurent…  »

« L’écosystème présente également une faune aviaire particulièrement intéressante… L’écosystème forestier situé en terre ferme accueille quant à lui de nombreux oiseaux par sa situation géographique particulière dans le couloir migratoire de l’est du continent. On compte notamment parmi les oiseaux nicheurs de la pointe aux Pins le grand duc d’Amérique, la petite nyctale et le hibou moyen-duc ».

feuille sous-bois

Je suis béate sous mon auvent, exaltée par la brise, les odeurs incroyables de fleurs sauvages tout près, enviant ma propre quiétude… lorsque arrive une délégation de quatre motorisés et une tente-roulotte qui tournent autour de moi à la recherche de la meilleure place. Mozusse… c’est pas que je m’attendais à avoir le terrain à moi toute seule tout le temps…, mais peut-être un peu. Suzanne arrive une heure après pour collecter les nouveaux clients. Elle s’arrête à ma table:

Bonjour mon amie!!
– Bonjour Suzanne! Tu ne viens pas me collecter encore une fois??
Non, non! Comment ça va?
– (En chuchotant) Ça va mal!
Comment ça?
– T’as vu tout ce monde?? Ça grouille de partout!! J’aurais dû me déplacer là où la tente-roulotte s’installe au fond près du champ avant qu’il arrive d’autres campeurs.
Vous pourrez prendre sa place dès qu’il partira si vous voulez.
– T’es gentille! Tiens-moi au courant de la durée de son séjour.

Tout juste à côté de Criquette, ce couple avec un motorisé qui n’en est pas un, plutôt une petite van, travaille dur pour installer une grande toile blanche à l’arrière, attachée après le hayon. Le gars rouspète, il ouvre la portière arrière pour y prendre des outils. J’aperçois un micro-onde sur le siège… Suzanne discute avec lui du prix du camping… 30$, paiement comptant seulement.

– J’ai pas d’cash!
Vous pouvez aller Chez Mike ou à la Fromagerie, ils vous en donneront.
– À quelle heure ça farme?
À 5h!
– Yé quelle heure là?
Yé 5 heures moins quart.
– Chu pogné là avec c’te crisse de système de cul, dit-il en pointant sa van et la toile déjà à moitié installée.
Si vous restez deux jours, je repasserai demain pour le paiement.
– J’pense pas rester icitte deux soirs. M’a y allé tout de suite en bicycle. Attendez-moé!

Suzanne vient jaser en attendant le retour du moron. Il l’a malmenée un peu… Elle est un peu secouée. La nature n’a pas gâté Suzanne au niveau physique et intellectuel. Mais cette femme me touche le coeur et l’âme par son authenticité et sa sensibilité. Le moron a intérêt à garder son calme… À son retour, c’est sa conjointe qui vient lui remettre l’argent.
Et le type continue l’installation de son système-de-cul…

Y’a ben des mouches tabarnak!!
– (sa conjointe) …
Ostie d’mouches à marde!!
– (sa conjointe)…

J’entre pour ne pas pouffer de rire devant lui. C’est vrai qu’il y a beaucoup de mouches ce soir. Mais des mouches à marde?? Nooon!!!! J’ai vraiment bien nettoyer! Hahaha!

Auteur :

Passionnée de voyages et de photographie

20 commentaires sur « Merde alors! »

  1. Bon, ça me prenait ta lecture ce matin pour me faire rire. La temperature maussade m’aide pas beaucoup mais peut-être que tu n’as pas recu autant de pluie que nous et c’est tant mieux. Bonne journée chere amie et te souhaite de belles aventures, j’ai hate de te lire demain 😄

    J'aime

  2. Je sais toujours que je vais rire, à un moment donné, quand je lis ta correspondance. Et j’adore ça! Sharly ajoute à ces situations rocambolesques que tu nous racontes. J’ai hâte à demain. XX

    J'aime

  3. Tu nous fait rire Louise, on t’imagine là-bas et on a de belles images !!! Tu t’occupes bien de Shaly, elle semble être en bonne santé de ce que tu nous racontes 😼

    J'aime

  4. Je me roule par terre……!!!! C’était comme si on était là… Tu es « bonne plume » ma chère! Continue à m’émerveiller…. tout en me tenant en suspense….!!!!

    J'aime

Veuillez écrire votre commentaire dans la boîte ci-dessous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s