Publié dans Terre-Neuve et Labrador 2017

Jour 3 – Forteresse de Louisbourg

Vraiment super ce camping, Arm of Gold, sur l’île du Cap-Breton. À mon arrivée hier, j’avais un peu de brume dans les yeux et mon cerveau anglophone…heuuu… what did you say?? Genre absent…!   Quand le gérant me demande combien de services (électricité, eau, égout, etc.)  je voulais et pour combien de temps, je lui ai simplement répondu que j’avais fait une réservation la veille.

 

  •  With me?
  • Hummm.. unless you have changed your voice… I spoke with a lady.
  • Oh!  It was my daughter!  Et là, il s’est donné la peine de consulter son registre de réservation.
  • I would REALLY appreciate a pull through site… if possible.  I would like to make it easy now… I’m so tired… (À ce moment, j’ai pensé que si je faisais trembler juste un peu ma lèvre inférieure, j’aurais ce lot qui permet de s’installer sans avoir à faire de manoeuvre de reculons.)
  • No problem!
  • Thank youuuuu very much!!

Je paie donc pour deux jours.  Nous sortons, il s’installe au volant de sa voiturette de golf et il me demande de le suivre.  En général, c’est comme ça que ça se passe dans les campings.  Mais je dois aussi passer à l’épicerie…

 

  • Oh please,  tell me… where is the nearest grocery?
  • The grocery? ( il a semblé aussi surpris que si je lui avais demandé où se trouvait la pyramide d’Égypte la plus proche. Il descend de sa voiturette.) Come with me!
  • At the grocery? (J’peux pas croire que j’ai répondu ça…)
  • No-no!!  Come! Et là, il m’amène quelques pas du côté d’un bâtiment pour me pointer une église que l’on aperçoit au loin. You see the church?
  • Yes…
  • About 1 mile after the church, first left! 
  • (Ça sonne à mes oreilles comme un langage codé… ) Eeuuhhh… 1 mile??..  One mile??  How much in kilometers? (J’peux pas croire que j’ai demandé ça…)
  • Euuhhh…hummm…km…?? Not sure…
  • That’s ok, that’s ok!  So at the first light, I turn left?
  • There’s no light. First left! You’ll get a lot of SuperMarket!
  • Oohh… no light… first street, I turn left..?
  • Yes!
  • And what’s the name of the street? (J’peux pas croire…)
  • Johnson Road.
  • Ok thanks!  And one last question… How many kilometers to get to the Fortress of Louisbourg?
  • 45 minutes!

« Sur la côte rocheuse du Cap-Breton, située à l’est de Sydney, en Nouvelle-Écosse, la forteresse de Louisbourg vous fait revivre l’ambiance d’un des ports maritimes les plus achalandés en Amérique du Nord au 18e siècle. Fondée par les Français en 1713, elle a été assiégée à deux reprises par les Britanniques avant d’être détruite dans les années 1760.  La reconstruction d’un quart de la ville française d’origine et de ses fortifications a commencé dans les années 1960.  Aujourd’hui, la forteresse de Louisbourg est la plus grande reconstruction historique et la meilleure expérience de ce type en Amérique du Nord, offrant une multitude d’activités pour le plaisir des visiteurs. »

Véritable voyage à travers le temps! Quelques centaines d’hommes, de femmes, d’enfants vivent dans les années 1700.

Après 1 500 km de route en deux jours, la décision de visiter la forteresse plutôt que de sillonner les 300 km de la Cabot Trail s’est imposée d’elle-même.  Je la ferai plutôt à mon retour de Terre-Neuve, si Dame Nature le permet.

Arrivée sur place, j’apprends que la forteresse est un lieu historique nationale, donc l’accès est gratuit pour le 150e anniversaire du Canada!

Il y a une si belle lumière qui illumine le visage de cette jeune fille. Spontanément, lorsque je me suis approchée d’elle, comme tous ses collègues, elle s’est arrêtée pour prendre la « pose ». Je lui ai demandé de m’ignorer et de poursuivre son travail comme si je n’étais pas là. Elle est magnifique!

Le site est immense!  D’ailleurs de l’accueil, une navette incessante de gros autobus transportent les visiteurs jusqu’à l’entrée de la forteresse.  Il y en a pour plusieurs heures ou jours pour qui veut tout voir, tout lire, tout entendre!!

 

Plus de 30 bâtiments, de l’écurie à la résidence du gouverneur, ainsi que les ruelles sont animés, habités par des personnages de l’époque, très affairés à leur tâche.

 

Je quitte les lieux après près de trois heures à parcourir lentement le site, sans suivre le plan.. juste pour le plaisir de ressentir l’endroit, d’observer les gens.  Dame Nature m’a offert des nuages d’une grande beauté et une lumière parfaite pour photographier.  Alors je suis comblée! Temps sec et chaud.  L’air en bordure de mer est bon et vivifiant, mais pas assez pour chasser toute la fatigue des derniers jours, alors j’ai hâte de retrouver Criquette et Mado!

Distance parcourue:  126,4 km.  19-21˚C, partiellement couvert.  Vent léger.  Journée parfaite pour moi!!

 

 

Auteur :

Passionnée de voyages et de photographie

23 commentaires sur « Jour 3 – Forteresse de Louisbourg »

  1. Je savais que tu aimerais , je suis contente que tu aies pu profiter de ce genre de détente et avoir pu faire de belles photos. C’est un endroit magnifique pour retomber dans le temps .

    J'aime

  2. il faut que la fasse la cabot trail cela est vraiment beau.l`anglais là-bas est dure a comprendre car ils ont un accent du tonnerre mais très agréable. certains villages par-contre parlent francais

    J'aime

    1. Merci Cécile!
      Oui tout un site!! Je ne m’attendais pas à ça, à autant d’ambiance crédible (sans y avoir vécu… 🙂 ) de cette époque. Et de l’espace… et du bon air marin!
      xxx

      J'aime

Veuillez écrire votre commentaire dans la boîte ci-dessous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s