Publié dans Terre-Neuve et Labrador 2017

Jour 17 – J’explore Fogo Island… un brin!

5:30 – Hey ben, ça l’air que l’on aura un beau ciel bleu, alors que les prévisions d’hier annonçaient de la pluie pour trois jours.  Hier, il est tombé un crachin en début de soirée, rien de plus.  Je remarque que les terre-neuviens m’abordent généralement en faisant état de la température… Tout en déjeunant, je prépare grossièrement ma tournée. Petite île, mais tant à voir!!

(Source Wikipédia:  Fogo (du mot portugais pour « feu » ; en anglais Fogo Island) est une île située au nord de Terre-Neuve, au Canada. Elle fait environ 25 kilomètres de longueur pour 14 kilomètres de largeur et une superficie de 237,71 km2.)

Et j’amène Mado avec moi!  Avec ce beau soleil, elle aura toujours la possibilité de se faire chauffer à sa guise. Donc en bref, je me dirigerai vers l’est en passant par Shoal Bay, Barr’d Islands et m’arrêterai à Joe Batt’s Arm.  Au retour s’il n’est pas trop tard, j’irai vers l’ouest de Fogo pour voir Deep Bay et Island Harbour.

Ici Julie, la voix de mon GPS, en perd son latin!!  Je veux toujours trouver un accès à quelque part pour voir autrement.  C’est vraiment drôle car, je ne sais trop comment les décrire, mais les rues qui n’en sont pas, plutôt des entrées de cour privée qui n’en sont pas, n’apparaissent pas sur mon GPS.  Alors la pauvre Julie s’évertue à me dire:  « Faites demi-tour! »  Et un peu plus tard..:  « Faites demi-tour dès que possible! » Et quelques mètres plus loin:  « Faites demi-tour.. (soupir)… dès que possible! »  Mais je le garde quand même ouvert, car je vois ma direction en dehors de la route principale.

Il y a cette maison très atypique qui imite la forme d’un iceberg. J’ai marché sur ces planches sur près d’un kilomètre pour approcher la maison.  Je l’avais vue lors de mes préparatifs de voyage, mais j’avais cru à tort qu’il s’agissait d’une maison ouverte au public.  Mais non!  C’est une maison privée.  En m’approchant, j’ai pu constater qu’il y a une cuisine au rez-de-chaussée, probablement des chambres à l’étage.

Il y a un système d’énergie solaire et il semble que la maison soit aussi accessible par la mer.

Il fait trop beau pour visiter les nombreux musées de l’île.  Et puis cette île est un musée à ciel ouvert!!

À Barr’d Islands, une communauté située sur une toute petite île liée par un pont mais séparée de Joe Batt’s Arm, je fais la rencontre de vrais natifs de la place, Marvin et son père.  Alors que je fais la photo de ce rocher sur lequel a été peint un coeur et étant probablement sur son terrain, le monsieur vient dans ma direction. (en français car trop long à écrire…)

  • Bonjour!
  • Bonjour!
  • Quelle belle journée! 
  • Oui en effet! Et quel endroit fantastique!!  Êtes-vous né ici à Fogo Island?
  • Oui ici à Barr’d Islands! Mais je travaille maintenant à St. John’s.
  • Ah ok!  Et vous venez régulièrement?
  • Oui!  Et il y a du travail à faire ici sur le terrain. (Son père s’approche… ) Voici mon père! Il a 83 ans.  Et la maison bleu derrière qui est à moi maintenant, était à mon grand-père.
  • Wow!!  Et vous ne venez sûrement pas tous les week-ends… c’est loin de St. John’s quand même?!
Barr’d Islands
  • Oui… cinq heures de route sans arrêt.  Mon père s’occupe de la maison. Et quand es-tu arrivée à Fogo Island?
  • Euuhhh… attends… hier.. Non!!  Avant-hier!  Non-non… attends.. Quel jour sommes-nous?
  • Hahahaha!!  Ça me fait ça aussi!
  • Depuis que je suis arrivée ici, j’ai l’impression d’être complètement ailleurs… pas à Terrre-Neuve.  C’est très différent ici et  très étrange…
  • Exactement!!!  (Et là, il me montre comment prononcer « Newfoundland »… ça doit être ben moche mon accent…  On prononce: Nou-fun-land, en mettant l’accent sur le Nou, mais en disant rapidement Nou-fun… puis land ensuite.  Il m’a quand même admis que l’accent de Fogo était très particulier. 🙂
  • Enchantée de faire ta connaissance!  Je m’appelle Louise!
  • Et moi, Marvin!
Fogo Island inn

Et nous jasons de différents sujets: de son séjour à Québec, de son travail à la Garde côtière canadienne, des douaniers trop sérieux aux douanes américaines, du pourquoi de visiter la planète alors que le Canada a tant à offrir et à voir tout en admettant qu’un billet d’avion de St. John’s à Fogo Island coûte plus cher qu’un billet vers Paris!! Même chose pour un billet d’avion Montréal-Îles-de-la-Madeleine!

 

La galerie photos du site web du Fogo Island Inn est à ne pas manquer! Au cours de ma tournée et de mes réflexions, je me suis demandée qui profitait à qui!  Les médias ont fait grand bruit de la construction de cet hôtel très haut-de-gamme avec des prix débutant à 1 675$ la nuitée qui allait profiter à l’économie de Fogo Island.  À chaque fois que j’ai mentionné à des natifs avoir connu l’existence de Fogo Island à cause de cet hôtel, ils ont simplement hoché du bonnet… « Ah oui… l’hôtel…!

Qu’importe où l’on soit dans la communauté de Joe Batt’s Arm et même de Shoal Bay, on aperçoit cet hôtel mais celui-ci n’est pas Fogo Island!  Cet hôtel n’aurait pas cette réputation sans sa localisation sur cette île, ses communautés et ses gens incroyables.

Fogo Island a été incorporé en tant que ville le 1er mars 2011 par le regroupement de quatre villes existantes et d’un conseil: Fogo, Joe-Batt’s-Arm-Barr’d Islands-Shoal Bay, Seldom-Little Seldom et Tilting. L’île a été utilisée en tant que station de pêche par les Portugais, les Anglais, les Français et les Espagnols au 16e et 17e siècles qui voyaient de fréquents signes de feux et de campements de la tribu des Beothuks, d’où le nom de l’île Fogo en portugais, pour feu.

 

Je m’arrête pour le lunch au Nicole’s Café, endroit chaudement recommandé par Mary rencontrée sur le ferry.  Effectivement, j’en suis enchantée! J’ai mangé une poutine végétarienne (0u presque car la sauce est à base de boeuf), des frites (tellement bonnes à Terre-Neuve), fromage (correct pour Terre-Neuve) et crème sûre (étrange, mais un mixte génial), oignon vert et champignons grillés (ceux-ci sur ma requête).

Mado est adorable comme compagne de voyage comme ça se peut pas!!  Je m’arrête fréquemment pour faire de la photo ou pour manger, je la laisse dans la voiture en m’assurant qu’elle soit confortable (bouffe, eau, litière, etc.), et en orientation soleil lorsque cela est possible.

Island Harbour

14:00 – Je fais une autre petite randonnée sur une colline surplombant Island Harbour.  Ici, la route se termine.  Il faut revenir sur nos pas. No choice!  Le vent est de plus en plus fort, le ciel se charge de nuages.  Mado est tellement fatiguée que lorsque je reviens à la voiture, elle ne sort pas de son panier.  Nous sommes qu’à quelques kilomètres du camping… anyway, ici tout est à quelques kilomètres.

Cimetière à Joe Batt’s Arm. Une épitaphe sur la pierre tombale d’un enfant m’a beaucoup émue: « So sweet, so small, so soon!

15:00 – Nous arrivons au camping.  Criquette est toujours sur ses pattes!  C’est qu’il vente de plus en plus fort et selon MétéoMédia, nous avons actuellement des rafales à 50 km/hrs et qui passeront à 70 km/hrs en soirée et se poursuivront cette nuit.  Hiiii… Je fais une sieste… enfin, j’essaie!  Mado vient vite me rejoindre, elle craint probablement tous ces bruits causés par le vent.  On dort en cuillère. 🙂

21:15 – Il fait 9˚C, temps ressenti 5˚C pis il vente à s’il-vous-plait! Criquette se fait brasser allègrement! C’est un vent de face, donc pas trop de risques que l’on se fasse renverser.

Et à tout bout de champ, le vent s’arrête… le temps pour celui-ci de reprendre son souffle.

Distance parcourue:  très peu  | Météo encore parfaite pour faire de la photo!  🙂 Mon parcours du ferry à mon camping est en « orange ».  Les autres couleurs servent à différencier mes aller-retours sur une même route.

Le mot de Mado

Aahhh quelle journée!! Il faisait beau et chaud dans l’char.  Mom a fait plein de photos, toujours en train de s’arrêter, de claquer les portières, le coffre-arrière pour changer ses lentilles, etc.  C’est difficile de dormir en auto, mais j’ai bien mangé, bien bu et bien évacué!!  Hiiii, j’aime ça la litière dans l’char!!  À la fin, je me suis tout de même reposée un peu.  De retour au camping, il faisait un vent terrible!!!  Je pense que Mom était inquiète un peu… alors je me suis couchée en cuillère contre elle pour la rassurer. Hiiii pis lâ-lâ à 22:05 heure d’ici, ça brasse en timinou!!  La nuit sera courte… ou longue.. pas certaine de l’expression!

 

 

 

Auteur :

Passionnée de voyages et de photographie

8 commentaires sur « Jour 17 – J’explore Fogo Island… un brin! »

  1. T’es vraiment rendue à l’autre bout de la carte, peut pas croire qu’il y a du monde qui y vive tous le temps. Moi, je m’ennuierais de ma mère comme on dit. Tes photos sont très belles. Est-ce ton linge qui est sur la corde, avec le vent , ça doit sécher vite 😂. Ta Mado est extraordinaire de voyager comme ça, c’est tellement une vie pas ordinaire pour un chat 😸. On dit qu’un chat aime sa petite routine mais là, tu la sors vraiment de sa zone de confort malgré qu’elle est très choyée dans l’char et dans Criquette. Bonne continuité, au plaisir de te lire à tous les soirs. 😘À vous deux.

    J'aime

  2. Mado, ta Mom et moi avons déjà connu des vents au-delà de 70 km/h.. en Nouvelle-Zélande!! On en avait mangé du sable!! Mais c’est vrai que c’est inquiétant.. continuez de faire attention à vous 2!!

    J'aime

Veuillez écrire votre commentaire dans la boîte ci-dessous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s