Publié dans Terre-Neuve et Labrador 2017

Jour 22 – L’Anse aux Meadows

6:00 – Je prends ma douche.

7:00 – Je reprends ma douche.  En plein air! Je sors de la roulotte pour la préparer à son départ.  Criquette baigne dans l’eau!  Une belle eau claire!  Je vais pouvoir tester mes nouvelles bottes de pluie.  Tout est dans l’eau:  mon boyau pour l’eau , mon branchement électrique… oooohhhh, mes pattes stabilisatrices à l’arrière sont dans l’eau jusqu’à mes chevilles.  Après avoir consulté les prévisions pour Port au Choix et pour St. Anthony, j’ai décidé de quitter tôt pour « peut-être » pouvoir visiter le lieu historique national de l’Anse aux Meadows avant que les grosses pluies annoncées, via une alerte sur MétéoMédia,  s’y abattent.

J’aime reprendre la route tôt en matinée. Rouler et dérouler des kilomètres de bitume.  La conduite est difficile ce matin, car les ornières laissées par le passage des véhicules sont remplies d’eau.  Je dois rouler sur la ligne jaune pour éviter l’aqua-planage.

Le nom des communautés affiché sur les panneaux routiers est parfois très amusant:  Nameless Cove, Come by Chance… Et à tout moment, une pancarte annonçant des nids-de-poule…grrr.. La petite route 436 bifurquant vers L’Anse aux Meadows est en très mauvais état.  En arrivant à Gunners Cove, la baie se couvre rapidement de brouillard.  J’arrive à me stationner dans l’entrée du dépanneur de la place pour dégager la route et faire quelques photos.

C’est tellement magique!  Ces barques qui sommeillent timidement… ce village drapé d’un voile blanc immaculé. J’ose me déplacer sur les terrains privés à l’arrière des maisons, car je ne veux pas rater ce moment qui change à chaque instant.  C’est fascinant de voir ce banc de brume se mouvoir, se balancer…doucement, sans faire de bruit… Puis s’en aller!

Enfin je me stationne sur le site de L’Anse aux Meadows.  La pluie a cessé, alors j’installe Mado dans la roulotte et lui mets du chauffage (la pauvre… elle est frileuse) et je me prépare rapidement un lunch pour faire la randonnée de 4 km sur le site.

Pas facile de se faire à manger avec une vue pareille de ma cuisine! 🙂

L’Anse aux Meadows est le seul site reconnu de colonisation scandinave en Amérique du Nord.  Les scandinaves ont voyagé jusqu’ici vers l’An 1000.  Les vestiges archéologues de leurs habitations baronnies témoignent des premières constructions européennes et de la première forge connue dans le Nouveau Monde.  De ce campement partaient les expéditions qui ont donné lieu aux premières rencontres entre les autochtones et les européens. (Parcs Canada)

En 1978, l’Anse aux Meadows devint le premier site culturel à figurer sur la liste du Patrimoine mondial de la convention de l’Unesco.  L’inscription sur cette liste consacre la valeur exceptionnelle d’un bien culturel ou naturel afin qu’il soit protégé au bénéfice de toute l’humanité.  L’Anse aux Meadows se classe parmi les principaux sites archéologiques du monde. (Parcs Canada)

Il y a cent mille ans, certains de nos ancêtres ont quitté le berceau de l’humanité en Afrique pour migrer graduellement vers l’est et l’ouest.  Les humains ont terminé cette migration autour de la Terre quand les Vikings ont rencontré les Autochtones d’Amérique du Nord au Vinland il y a mille ans.  L’humanité avait alors effectué le tour complet du globe. (Parcs Canada)

Le camp érigé par Leif Eriksson sur le site de L’Anse aux Meadows daterait de l’an 1000.  Il comprenait huit bâtiments et servait de port d’attache aux Vikings dans leurs expéditions le long de la côte atlantique.  On estime que de 80 à 100 Vikings y habitaient.  Toujours selon les sagas, la colonisation scandinave de l’Amérique du Nord aurait toutefois échoué quelques années plus tard, en raison des conflits qui les opposaient aux Autochtones.  (Guide Découvrir Terre-Neuve et Saint-Pierre-et-Miquelon)

On peut comprendre les Vikings de s’être installés à cet endroit.  C’est vraiment de toute beauté.  Marcher dans leurs pas, regarder dans la même direction, être là où la boucle a été bouclée pour ce tour complet du globe par l’humanité. C’est très émouvant.  Et encore aujourd’hui, Dame Nature m’offre une ambiance d’une grande beauté.

La pluie cesse le temps d’installer Criquette au Triple Falls Campground à St. Anthony. Et puis c’est jour de lavage de la literie!

Distance parcourue:  274 km   –  Pluie assez soutenue toute la journée, sauf pendant ma balade à Meadows! 🙂

 

Auteur :

Passionnée de voyages et de photographie

6 commentaires sur « Jour 22 – L’Anse aux Meadows »

    1. Lucien, voici ce que je te souhaite du plus profond de mon coeur! Un voyage en solo avec Leica sur une de ces terres vierges. Que ce soit Terre-Neuve ou le Labrador, ou le nord du Québec. Et que Leica soit une aussi bonne voyageuse que Mado qui d’ailleurs, apprend en même temps que moi, comment voyager ensemble dans l’absence de nos territoires respectifs. xxx

      J'aime

Veuillez écrire votre commentaire dans la boîte ci-dessous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s