Publié dans Terre-Neuve et Labrador 2017

Jour 25 – Fjord et tourbières

La croisière sur ce fjord intérieur d’eau douce se mérite!  Trois kilomètres de marche à travers tourbières et forêt de conifères. Encore une fois, tous mes sens sont sollicités. Quelques panneaux d’interprétation alimentent ma compréhension de ce milieu unique où certaines plantes se nourrissent d’insectes en les attirant dans leur coupole remplie d’eau… et en les noyant. Des plantes carnivores!!!  Et moi la végétarienne qui mange peut-être des plantes… qui mangeraient des animaux??  🙂

Les nuages se sont éclatés!!

Ce fjord intérieur, formé lors de la période glaciaire, mesure 16 km de long et fait 165 m de profondeur. Des parois rocheuses qui atteignent 650 m de haut plongent dans les eaux claires du fjord. 

Tourbière ou marais? Sur notre île au climat frais et humide, les tourbières couvrent une grande partie du territoire: rien d’étonnant que nous ayons de nombreux noms pour les désigner. Par ici, la pluie et la neige sont abondantes; comme l’évaporation se fait lentement, le sol conserve son humidité. Les mousses aiment les sols humides. Se superposant pendant des milliers d’années, elles ont formé une tourbe spongieuse qui capture encore plus d’eau. Les tourbières noient les racines des arbres qui les entourent, envahissant lentement la forêt, et la transformant en tourbière. De véritables marais sont rares à Terre-Neuve, sauf dans les milieux riches en bordure des cours d’eau et des estuaires. (Extrait panneau d’interprétation)

Dans l’aire d’attente de l’embarquement, quelques personnes d’Ontario font connaissance et discutent. L’un raconte avoir vu un ours; un autre dit qu’un orignal a traversé la route devant eux. Plusieurs se désolent ne pas avoir vu encore ni l’un, ni l’autre… Mais ce dont ils parlent davantage, c’est tout ce qu’ils ne verront pas à cause d’un séjour trop court, tout ce dont ils ont entendu parler par d’autres voyageurs, les photos des autres qu’ils ont regardées…  Unanimement, tous sont étonnés de tant de beautés à voir à Terre-Neuve.  J’ai cette chance de pouvoir prendre le temps et ainsi visiter beaucoup de magnifiques régions de cette belle province.

Pour l’essentiel, ce lac est alimenté par des ruisseaux de montagne clairs et froids.  Un substrat rocheux résistant, un bassin hydrographique peu étendu, un maigre couvert végétal et une utilisation humaine restreinte ont favorisé la présence dans ce lac de l’une des eaux des plus pures sur la planète. (Extrait panneau d’interprétation)

L’animateur sur le bateau, très bien renseigné sur l’histoire de la création de ce fjord d’eau douce, nous pointe ici et là des formes que l’on peut distinguer dans la roche, parfois avec plus ou moins d’imagination.  Il semble que ce visage lui ait échappé (photo du haut).  Mon voisin de siège, un nouveau médecin retraité, ne voyait pas ce visage non plus… Est-ce que mon imagination ou mon appareil photo me joue des tours?  Je vois un visage d’autochtone bien sculpté: cheveux, front, oeil, profil du nez, lèvres, nuque, cou… la zone orangée pour l’emplacement de l’oreille… Serais-je la première pour qui il aurait posé?? Je pense l’envoyer au guide du bateau afin qu’il puisse pointer ce visage aux prochains voyageurs…

Sur ce bateau d’une centaine de passagers, plus de la moitié devait rester debout pour les deux heures de l’excursion.  Alors que nous avions déjà marché trois kilomètres, j’avais hâte de m’asseoir.  Étant arrivée tôt, j’ai pu me placer au début de la file d’embarquement:  premier arrivé, premier assis.  J’ai donc un siège de la première rangée à l’avant au deuxième étage.  Quelques instants plus tard, un homme demande s’il peut prendre place sur le siège vacant à côté de moi.  Bien sûr!  On se met à jaser, en anglais évidemment, de ce fjord, de ce qu’on a vu à Terre-Neuve, etc.  Au bout d’une quinzaine de minutes, croyant reconnaître son accent, je lui demande: « Where are you from? » – Québec!  Hahaha!

Auteur :

Passionnée de voyages et de photographie

15 commentaires sur « Jour 25 – Fjord et tourbières »

  1. Toujours très beaux tes reportages. Vraiment je ne suis jamais surprise d’une fois à l’autre. un gros calin à ta chatte. Il ne lui manque que la
    parole. Bonne journée ma belle niece ! XOXO tante Anita

    J'aime

  2. Oui Louise, je vois aussi ce visage dans le rocher, alors tu n’as pas la berlue. Bonne idée de l’envoyer au guide, il peut ainsi diversifier son commentaire. Merci pour ces belles photos et ce récit invitant.

    J'aime

  3. Toujours de très belles photos. Quant à l’imagination, je pense que je suis très dû pour des vacances (je pars ce soir). J’ai fini par voir ton GROS visage d’indien. J’ai par contre vu 2 autres visages plus petits: le 1er est à l’extrême gauche en bas de la section orangée qui pourrait lui servir de plumes retenues par un bandeau, des yeux un peu creux, un nez et un menton un brin pointu. Le 2e, à droite de la section orangée, est celle d’un blanc avec quelques cheveux noirs qui lui couvrent légèrement le front, un oeil gauche fermé, un nez et une bouche ou une moustache regardant vers le bas. Je ne te parle pas d’un 3e dont on ne voit que la partie gauche du visage avec un menton très pointu en bas du centre de la zone orangée!!!
    Bernard

    J'aime

    1. Hiiii Bernard!! Oui vivement des vacances!! Où vas-tu donc globe-trotter devant l’éternel?? Tant qu’aux autres visages, je me mettre à l’observation intensive de retour à la maison. Bisous à Oiseau et toi!!

      J'aime

Veuillez écrire votre commentaire dans la boîte ci-dessous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s