Publié dans Alaska 2018

Jour 17 – Alaska… oui!!

10:30 – Nous sommes sur le traversier à la sortie de Dawson City.  Très court trajet – gratuit qui permet de traverser le fleuve Yukon et prendre de l’autre côté la « Top of the World Highway » vers l’Alaska.  Pas de réservation, c’est premier arrivé, premier traversé! En hiver, pas de ferry, on roule sur la rivière gelée! Le courant est fort; le capitaine manoeuvre avec aisance et expérience pour nous mener sur l’autre rive en quelques minutes.

300 km – Total: 6 603 km  –  On comprend bien que la « Top of the world » n’est pas vraiment la plus haute au monde.  Mais… frissons garantis!!  Ouf, ici pas de garde-fou.  Une route de gravier sillonne la crête des montagnes, avec ses montées et descentes vertigineuses.

Selon Wikipédia:  La route appelée Top of the world highway est une route qui relie West Dawson et Dawson City au Yukon à l’Alaska aux États-Unis où elle rejoint la Taylor Highway en passant par la frontière entre Canada et USA. Elle est longue de 105 kilomètres (65 mi).Cette route existe depuis 1955, et était le seul accès vers Dawson City avant la construction de la Klondike Highway. Elle est fermée en hiver.  Son nom lui vient du fait qu’elle est située en altitude, avec des vues lointaines sur les vallées de part et d’autre. C’est aussi une des routes les plus septentrionales du continent américain.

Une mer de montagnes dont les sillons nous bercent ou secouent selon le cas tels les mouvements d’un bateau. Nous naviguons sur le haut des vagues. Il ne faut pas avoir le vertige!  🙂

La route jusqu’à la douane est en bonne condition.  Ne sachant pas si les animaux en liberté dans le véhicule sont autorisés en Alaska, je fixe l’attache prévue à cet effet dans son panier à l’avant à son harnais.  Le sympathique douanier s’informe tout d’abord de la race de Mado, de son origine, un peu plus il me demandait un selfie avec elle!  🙂  Il regarde son papier confirmant qu’elle a bien reçu le vaccin de la rage.  Il me demande d’où je viens, où je vais… je pense lui avoir répondu: Kitchen au lieu de Chicken, ce qui lui a fait relever un sourci!!  Anyway, le chicken finira bien dans la kitchen au jour ou l’autre!  Hahaha!  Il quitte quelques minutes avec mon passeport.  Mado qui déteste être attachée dans son panier, ne bronche pas d’un poil, comme si elle sentait l’importance du moment.

Douanes américaine et canadienne
Ça y est!! Nous y sommes!

À l’exception des quelques kilomètres asphaltés après le passage de la douane, la route de terre et de gravier est en bien mauvais état jusqu’à Chicken.  Ou plutôt une piste en bon état… pour une piste! 🙂  Criquette se fait brasser, beurrer et laver au rythme des petites averses qui parsèment notre route. Et les virages en épingle… hiiiii.. Surtout ne pas quitter la route des yeux!!  On s’arrête pour le lunch en bordure d’une petite rivière.  C’est très beau.  Il n’y a pas beaucoup de trafic par ici!

J’aime ça regarder les travaux routiers de près. Pis ça fait sourire les travailleurs!

Mon cousin Robert m’ayant dit de m’arrêter à Chicken, j’obéis.  Il mouillasse et le terrain de camping est dans la boue.  Il y a de gros travaux routiers tout autour du camping.  Il est 14:30… trop tôt à mon goût pour m’installer.  Alors que je me dirige vers l’office, une dame s’approche et me demande si je viens du « Top of the World ».  Elle veut connaître l’état de la route… Et elle m’informe qu’ils arrivent de Tok où la route est également en mauvais état, de longues sections en terre et gravier, et qu’il y a beaucoup de travaux.

Pis quand ça brasse pas trop, je me permets un petit somme…

Je ne suis qu’à deux heures de Tok, je reprends donc la route pour en finir avec la bouette.  Et à quelques kilomètres de Tok, sur l’asphalte, nous profitons d’une belle averse qui rince suffisamment Criquette et Henri pour leur arrivée en ville! Le toilettage complet se fera au lave-auto demain matin.

 

Auteur :

Passionnée de voyages et de photographie

10 commentaires sur « Jour 17 – Alaska… oui!! »

  1. Ah!Louise…Je t’envie d’être apte à faire ce genre de voyage… Toute seule, à ton rythme… Un voyage magnifique… J’ai déjà hâte de lire la suite…. Bisous… xxx

    J'aime

  2. T’es rendue pas mal loin 😅, On dirait que t’es au plafond de la carte avec les nuages qui touchent les montagnes !!! Mado m’épate toujours , je t’envie d’avoir ton chat qui te suit partout, chanceuse 🐱

    J'aime

    1. Je t’avoue Michelle que Mado est vraiment renversante et ce, de jour en en jour. Mais je peux pas lui dire, car elle s’en servirait contre moi pour obtenir des faveurs…! Hahaha! Tu verras dans les prochains posts qu’elle prend pas mal d’assurance et que sa zone de privilège s’agrandit..

      J'aime

Veuillez écrire votre commentaire dans la boîte ci-dessous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s