Publié dans Alaska 2018, Yukon 2018

Jour 30 – 10$ pour toucher!

7:30 – En entrant au Yukon hier, j’ai avancé l’heure.  En retournant en Alaska cette après-midi, je devrai reculer d’une heure. N’ayant pas une très longue route à faire aujourd’hui, je ne suis pas pressée de partir sauf que… je n’ai plus de pain!  Un p’tit espresso allongé et on file vers Haines Junction, Yukon.  Je précise car ma destination est Haines, Alaska.  Et pour y arriver, je traverserai une partie de la Colombie-Britannique.

Les derniers contours du lac Kluane , Yukon

319 km – Total 10 082 km – Les paysages sont toujours et encore incroyables!  Il n’y a jamais de platitude dans le relief. Ces grands espaces de plénitude, des dizaines et dizaines de kilomètres sans habitations, sans poteaux électriques et téléphoniques, sans panneaux publicitaires. Je m’arrête fréquemment juste pour respirer et saisir un peu de silence.

Ici et là à tout moment, un lièvre attend sur l’accotement.  Comme si on saluait mon passage. Je crains qu’il ne s’élance au dernier moment devant mon véhicule.

Une femme fait du pouce à l’intersection. C’est la première fois que je vois quelqu’un faire du pouce de tout ce voyage et fait étrange, lorsque je suis arrivée au resto, elle faisait du pouce sur l’autre coin vers Anchorage et là, elle est direction Haines. Tout de suite après la photo, quelqu’un l’a fait monter.

9:30 – J’arrive à Haines Junction, je fais le plein d’essence – mon 35e, et m’installe au resto d’un motel pour prendre le petit déjeuner.  Voulant que le devant d’Henri soit plein soleil afin Mado s’installe sur le tableau de bord pour se garder au chaud (il fait juste 10 C), je stationne mon team en parallèle devant le motel.  Je m’assure auprès de la serveuse que ça ne pose pas de problème avant de m’installer à une table.  Je suis la seule cliente!

Je traîne au resto près d’une heure trente pour terminer mon article et pendant cette période, trois couples sont entrés au resto et ils sont tous venus à ma table me demander si c’était à moi la roulotte devant. 🙂  Fait amusant, les hommes m’ont questionnée sur la roulotte et les femmes sur la minoune!

Deux types en moto s’arrêtent eux aussi à cet endroit, admirer la scène.  Ils se dirigent vers moi, enlèvent leur casque.  Deux asiatiques, l’un de Vancouver, l’autre de Hong Kong.  Les deux me disent que ce n’est pas la première fois qu’ils me voient et qu’à leur avis j’ai le Perfect team!  Je comprends alors que plus mon séjour avance, plus nous croisons les mêmes personnes et comme je n’ai pas vu de team (j’aime le terme) semblable au mien, je suis facile à reconnaître. Je ne m’en plains pas, ça suscite des rencontres et des conversations courtes, mais fort intéressantes! 🙂

Ces nombreux rubans de bitume sillonnent les vallées, contournant respectueusement les pieds et flancs des montagnes dans le Kluane National Park (Yukon) et le Tatshenshini-Alsek Wilderness Provincial Park (BC).  C’est grandiose! La beauté au naturel! SÉRÉNITÉ!

Je m’arrête pour faire marcher la minoune et faire quelques photos.  Deux voyageuses, l’une de UK et l’autre de BC, s’arrêtent également et en voyant Mado, se dirigent vers moi.

– Allo!  Est-ce un chat? demande la fille de UK.
– Hey oui, c’est une chatte!
De quelle race?
– C’est une Cornish Rex.
Ah, c’est bien ce que je pensais!  Il faut dire que cette race origine d’Angleterre. Puis-je la prendre en photo?
– Bien sûr! C’est 5$!  Hahaha!  OK, c’est gratuit pour vous.  Aujourd’hui.
C’est vraiment étrange son poils. Est-ce que je peux la toucher? demande l’autre fille.
– Ah ben là pour un toucher, c’est 10$!

Des sommets aux neiges éternelles… mais pas éternellement!

Cette route depuis ce matin, tant au Yukon qu’en Colombie-Britannique et en Alaska, reçoit ma plus haute note de ce voyage.  Il ne faut surtout pas cligner des yeux;  je me rince l’oeil et à grande eau!  Pas de répit pour les émotions, y’en a pas ici de petits paysages ordinaires.  Je tente de graver le plus d’images possibles dans ma mémoire.  J’en oublierai assurément, mais l’émotion ressentie elle – demeurera.  Car actuellement ce que je vois et ressens fait resurgir les émotions de mon voyage en Islande.

J’arrive à la douane, encore, vers 13h.  Maintenant 12h.  Il n’y a personne.  Quinze minutes d’attente – il y a deux autres VR derrière moi.  C’est dire le peu de circulation.  Bon voilà le douanier qui sort du bâtiment – il me fait signe d’avancer.  Il me demande mon passeport, où je vais, d’où je viens, pourquoi je vais à Haines, si j’ai des armes, des biens que je laisserai en Alaska, etc.  Il jette un oeil à Mado (qui en est à sa troisième traversée de douane bien installée dans le panier à l’avant sans broncher) et me demande les papiers du chat.  Je lui tends la preuve du vaccin de la rage.  Il me demande de quelle race il s’agit et s’il peut la toucher…J’ose pas lui demander les 10 dollars… 🙂 Je prends Mado dans mes bras et l’approche de la fenêtre pour qu’il puisse la toucher.  Après lui avoir dit que c’est un chat qui ne perd pas ses poils, il me dit:

Wow!!  J’ai un chat à la maison et c’est épouvantable!!  Je trouve des boules de poils partout!!  Ma femme voudrait sûrement un chat comme celui-ci!

Je m’installe à Haines dans un joli camping gazonné et sec.  Pour quelques jours sûrement.  Il fait beau et chaud, 20 C.

Auteur :

Passionnée de voyages et de photographie

14 commentaires sur « Jour 30 – 10$ pour toucher! »

  1. Continue de rentabiliser MADO, tu pourras faire un plein d’essence avec ça!! Toujours aussi époustouflant ce voyage, c’est merveilleux, profite bien de cette infinie beauté…

    J'aime

  2. Bonjour Louise,
    Je garde un intérêt certain de te suivre dans ton périple, d’admirer tes photos, lire tes commentaires succulents.
    J’avais hâte de savoir pourquoi 10 $ pour toucher…
    Bonne continuation,
    Pierre

    J'aime

  3. Louise sur la rue principale il y a le musé du marteau . Ton père aurait aimé je crois.
    Sur le chemin vers le traversier pour Skagway
    Il y a une jolie petite halte d’ou tu pourrais voir des pècheurs taquiner le saumon. Prend une réservation pour ton passage vers Skagway. Le vestige d’un ancien fort en face du port est très bien.
    Amuse toi bien.😉😘

    J'aime

  4. Ahhhhh. Contente de te lire chère amie. Je ne régale chaque fois de tes textes et de tes belles photos. Je t’envie ces grands espaces, ce silence, ces rubans de route qui n’en finissent pas et la nature dans toute sa beauté et sa pureté qui s’offre à chacun.

    A demain Louise.

    Monique xoxo

    J'aime

Veuillez écrire votre commentaire dans la boîte ci-dessous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s