Publié dans Alaska 2018, Yukon 2018

Jour 36 et 37 – Sacrée Cassiar!!

Une journée chargé hier (samedi jour 36).  Après avoir fait un certain grand ménage dans mes armoires du bas à la recherche de fuites d’eau, je m’occupe de faire faire le changement d’huile.  Encore!  Et de luncher. Encore!  Serge passe me rejoindre au camping vers 14:30.  On prend mon 4×4.  Il me fait gravir toute une montagne, digne d’un bon VUS.  Sérieux!!  Pauvre Henri… c’était son plus gros effort à ce jour et il a su trouver son deuxième souffle. 🙂  Et l’effort en valait la peine!  Nuages, percées de soleil, voile de fines gouttelettes… discrètes au loin.

Les montagnes basses (où l’on se trouve) qui s’élèvent derrière le fleuve sont dominées par le Canyon Mountain, connu localement comme le Grey Mountain. Le centre-ville de Whitehorse est plat avec à l’ouest un escarpement dominé par l’aéroport.

Les contrastes des nuages et du soleil dessinent un ruban émeraude foncé foncé autour du lac.

-« En 1974, les limites de la ville de Whitehorse ont été élargies de sa superficie originales de 6,9 km. carrés à 421 km carrées, faisant de Whitehorse la plus grande région métropolitaine au Canada .(Source: The MilePost)

Au retour de cette balade assez rockeuse, on passe faire une courte visite au Yukon Beringia Interpretive Centre.  Très joli musée. J’aurais aimé pouvoir y passer plus de temps, mais nous sommes arrivés peu de temps avant la fermeture et ayant une réservation au chic resto mexicain pour 18h, très réputé au en ville, on ne peut pas traîner.  C’était délicieux, on s’est régalés!  Revenue au camping un peu tard et encore avec le changement d’horaire, un peu fatiguée, donc je file au lit sans écrire et traiter mes images! 🙂

L’ancêtre de Mado et en arrière-plan, l’ancêtre de la punaise de lit!  De quoi on s’plaint??

8:30 – (Jour 37) Je quitte Whitehorse un peu plus tard que je le souhaitais.  Mais bon! Je ne suis pas attendue!  Mais j’aimerais bien me rendre le plus près possible de Stewart.  Je vérifie les avis sur le 511 pour les incendies.  Tout est correct dans cette région.

740 km – Je quitte Whitehorse et le Yukon pour la dernière fois de ce voyage en entrant en Colombie-Britannique par la route 37, Cassiar Highway, quelques kilomètres à l’ouest de Watson Lake.

La route de gravier scellée ou asphaltée par endroits, de 724 km de long, est plutôt étroite – sans ligne blanche, sans ligne jaune, peu ou pas d’accotement, sans garde-fou, mais avec une revêtement en excellente condition!  Les paysages, différents de ce que j’ai vus à ce jour, sont surprenants et incroyables!  Je m’offre une conduite sportive, dynamique et attentive sur cette route vallonneuse, en montagnes russes par endroits et toutes en courbes.

C’est très excitant de découvrir de nouveaux endroits, de nouveaux paysages sur lesquels mes yeux se posent pour la première fois… avec émerveillement!

La route Stewart-Cassiar traverse l’une des régions les plus sauvages de la province.  J’ai failli écraser un porc-épic qui, au dernier moment, a décidé de reporter son sinistre plan suicidaire à un autre jour.  Je me suis demandée si ses pics pourraient crever les pneus?

Mado, étendue sur le tableau de bord, a les yeux ronds et la frousse dans le toupet lorsqu’elle aperçoit ce joli renard.  Il fuit en voyant la voiture, mais au moment où je m’approche doucement du fossé où il s’est enfuit, il se retourne et revient lentement près de la route, à une quinzaine de pieds du véhicule.  Un beau cadeau. 🙂

Bientôt 18:15, j’ai hâte d’arriver à mon camping dans 14 kilomètres.  Après une bonne montée, j’aperçois les montagnes et vallées devant nous, toutes enfumées.  ??? Je demande au gérant à l’office depuis quand ils sont dans la fumée; ce serait depuis le début de la journée.  Selon ses dires, il n’y en avait pas hier.  Je vois un hélicoptère transportant une réserve d’eau.  Et j’en verrai toute la soirée faire l’aller-retour.  Il pense que ce n’est pas enfumée à Stewart, mais il y aurait encore 200 km à faire et là, à plus de 740 km dans ma journée, ça va faire!

Je m’y installe.  Un peu curieux de la façon que les lots sont alignés et le sens.  Mon voisin de droite est assez près que je crains qu’il puisse entendre ce que je pense.   Je n’ai pas de réseau cellulaire depuis que j’ai quitté la région de Whitehorse ce matin, mais j’ai droit à une heure de wifi par le camping.  Allez hop, on rattrape le retard! 🙂

Auteur :

Passionnée de voyages et de photographie

14 commentaires sur « Jour 36 et 37 – Sacrée Cassiar!! »

  1. Merci de ta poésie. J’ai bien aimé ta phrase « Mon voisin de droite est assez près que je crains qu’il va entendre ce que je pense. » Tes photos continuent à m’éblouir.

    J'aime

  2. Merci de ce partage, tu ne cesseras jamais de m’étonner avec cette beauté à chaque jr.
    Tu ns diras , que s’est il donc passé avec ces fuites d’eau? Et bonne route, la prudence est de mise, ma belle…😘

    J'aime

Veuillez écrire votre commentaire dans la boîte ci-dessous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s