Publié dans Alaska 2018, Ouest Canadien 2018

Jour 39 – Potinage…

J’ai eu des nouvelles de Tracy.  Barbara l’a rencontrée vendredi au camping de Skagway, peu de temps après que je sois partie.  La suite de son parcours se passe bien, mieux.  Elle s’en allait faire la balade en train. Barbara et Daryl sont arrivés à Prince George hier en fin d’après-midi.  Il y avait un peu de fumée.  Ils seront de retour chez-eux à Victoria pour le week-end.

Photo de mon tableau de bord au moment de mon départ de Longueuil le 21 juillet dernier.

390 km – Total:  11 740 km – Je quitte tard le camping aujourd’hui.  10:15!  Quand même…!  J’ai préparé le team pour le départ sous une pluie soutenue.  Mais pas froide.  J’ai trouvé la fuite d’eau.  La fuite qui fait démarrer la pompe-à-eau aux 7 minutes.  Je le sais, je l’ai chronométrée – la pompe. La bol.  Elle fuit la bol.  Youin.  Bon je gère. Pas compliqué sans être simple.  Je veux pas aller dans les détails car j’y passerais la soirée.  Ce problème existe depuis l’achat, de façon intermittente, mais bon je veux pas aller dans les détails – c’est pas intéressant! È!!.  Anyway, là c’est clair depuis hier ce qu’est la fuite, car le problème est passé d’intermittent à permanent.  Ben ouin… genre.  De toute façon, je veux pas aller dans les détails.  Je gère. Ah pis, j’ai perdu la brosse des toilettes ou brosse-à-toilette.  Anyway.  Je ne l’ai plus, ne la trouve pas et je n’ai aucune idée où elle a pu se retrouver!!  Ma brosse-à-bécosse est à keuke part au Yukon… peut-être en Alaska.  Anyway je l’ai utilisée … oui…c’était à Whitehorse je pense… l’avoir sortie dehors, mais je ne suis pas certaine.  Soupir, j’peux pas croire que je suis en train de raconter ça!!

Mado vue de mon rétroviseur, alors qu’elle trône sur le dessus de sa litière.

Je refais la 37A en sens inverse, route qui met des oh! et des ah! à chaque détour.  Je rejoins ensuite la 37.  Cette section vers le sud, sud-est est moins éprouvante émotionnellement. Belle route impeccable.  Ici et là, des signes que l’automne se dégêne. 🙂

Je n’ai pas fait de photos aujourd’hui.  Qu’une ou deux.  J’ai envie de montrer l’inédit, ces photos que je fais avec mon iPhone et que je ne publie pas, ou très peu.  Et sans aucun post-traitement, autre que celui que se fait automatiquement par le iPhone.

13:30 – À la croisée des chemins, la route 16 (Yellowhead Highway 16) et la route 37 (Cassiar Highway) je dois décider si je m’en vais au sud-ouest à Prince Rupert où il pleut abondamment et ce pour les prochains jours ou bedon je prends irrémédiablement la direction de l’est vers Prince George, là où il y a de la boucane.

Ce sont les doigts du mécano ayant changé mes bearings et qui me demande de faire une photo du tube de graisse dont j’ai besoin. D’ailleurs, parlant bearing, je les ai graissés ce matin.

Il ne faut pas que – voyager partout, mais surtout – vivre partout!  Tiens-tiens… ça me donne envie de rester plus longtemps ici à Houston, BC.  Bon je verrai comment je me sens demain! 🙂

J’haïs vraiment ce genre de photo,  « Regarde ce que je vais manger »!!  Non mais elle était vraiment écoeurante cette soupe-repas « home made »! 🙂 Pis j’ai ti-pas un beau napperon??

La dame à l’office de mon camping de ce soir à Houston, m’avise de prendre garde aux ours noirs et aux renards.  Ceux-ci seraient de plus en plus présents dans le secteur à cause des bleuets et surtout parce qu’ils se font rabattre ici par les feux aux environs.

Ça ressemble pas mal à une pompe à eau, ma pompe à eau.

16:00 – Le paysage est de plus en plus habité de petites fermes et ranchs; ici et là, des champs de céréales bien mûrs, impatients de voir venir la faucheuse.

Il y a aussi des enclos protégeant une bonne quarantaine de vaches noires. Ce sont peut-être des boeufs, mais elles ont l’air plutôt vache.

J’apprends que je circule sur la Highway of tears (à lire).  Je l’apprends sur une pancarte à la sortie du village de Smiters.  Ouf… ça secoue!!

Le billet de train de Barbara et Daryl.  La main de Barbara.  Je veux modifier, devancer mon billet de train.  Le reste, c’est une trop longue histoire à raconter.

Ça c’est l’espèce de collet étrangleur empêchant la tongue de Criquette de faire du bruit lors de l’accouplement avec Henri.  La photo est pour un ami qui fait l’acquisition d’une roulotte.

Ça, très cher Serge H. G. , c’est le même collet étrangleur APRÈS notre sortie rockeuse au Grey Mount!!  Humm… ça va prendre des mains d’acier pour réussir à dévisser ces vis!! 🙂  Tu en connais??

On dirait une queue d’chat sur un dash de char!

Mon kilométrage ce matin.

Ça s’était pour remporter un pari avec Barbara.  Yes!!

Je me suis mise à nue. Je serai maintenant capable de faire du nudisme! 🙂

Mado n’en r’vient pas non plus!!

Auteur :

Passionnée de voyages et de photographie

9 commentaires sur « Jour 39 – Potinage… »

  1. J’ai ri en te lisant. J’avais l’impression que l’écrivaine était dans ses spm 😉. Ce sont des choses qui arrivent même en voyage.

    J'aime

  2. Allo Louise, je ne t’écris pas souvent mais c’est tellement agréable de te lire,ça débute bien ma journée.Porte-toi bien et téléphone-moi en revenant pour un petit lunch.
    Charlot
    p.s. Je capote sur tes photos!!!

    J'aime

  3. T’avais fumé, c’est sûr. Ou ben tu penses que tu vas remplacer mon amie Louise, toi? Pas question. J’veux celle d’avant. Celle des photos bucoliques, des textes poétiques, touchants.

    Maintenant!!!

    Go away whoever you are!! Sors de ce corps!!!

    Anonyme

    J'aime

Veuillez écrire votre commentaire dans la boîte ci-dessous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s