Côte-Nord

Jour 10 et 11 – Rivière-au-Tonnerre – Sept-Îles

Là, il faut que je trouve une prise d’eau pour laver Henri, au moins. Je laisse Criquette sur le quai et je me dirige vers le Garage Municipal comme on me l’a indiqué hier. Je tourne autour du garage, autour de la patinoire… nope, pas de sortie d’eau!! Je rembarque et reprend la petite rue, moitié sable moitié asphalte. Un pick-up s’en vient. J’ouvre ma fenêtre et lui fais signe de s’arrêter.

– Bonjour!
– Bonjour! me répond le monsieur.
– On m’a dit qu’il y avait une prise d’eau ici au Garage Municipal. J’ai fait le tour et j’en ai pas trouvée!
– Non! Vous n’en trouverez pas non plus! Mais si vous voulez, venez chez-moi. J’en ai une et j’ai le boyau aussi.
– Ah oui?
– Oui!
– Bon d’accord, je vous suis!:-)

Alors Mario C. m’a gentiment laissé utiliser son boyau d’arrosage. Natif de Rivière-au-Tonnerre, Mario travaille au débarquement des marchandises (principalement des produits de la pêche) au p’tit port du village. Quatorze semaines de travail et ensuite c’est le chômage.

Construite en bois entre 1905 et 1912, la petite église de Rivière-au-Tonnerre, aussi nommée « église de Saint-Hippolyte », ouvre ses portes aux visiteurs durant l’été. L’intérieur, magnifique et apaisant, se pare d’un bleu tendre et d’un blanc immaculé, à l’image de la Vierge. Dans la voûte, haute de plus de 8 m, les caissons de bois s’ornent de motifs délicatement taillés au canif. (Extrait Explorez)

Bernice, dans la joyeuse soixantaine, tient un kiosque d’artisanat tout juste au bout du quai, là où un terrain privé annonce le début de ses limites. Tuques, punchos et autres vêtements qu’elle fait à la main avec une amie. Je m’intéresse à un de ses tabliers… et on se met à jaser.

–  Moi je t’admire!
–  Oh… oui? Et pourquoi?
– Je t’ai vu arriver hier. Mais qu’est-ce qui y’a pris au bonhomme hier de te dire comment reculer??

Bon voici ce qui c’est passé. Au moment où j’arrive au quai à Rivière-au-Tonnerre, je m’avance à la limite du terrain de Bernice pour procéder à mon installation de reculons dans le seul espace qu’il reste. Arrive un septuagénaire qui me fait des signes… J’abaisse la vitre côté passager…

– Tourne tes roues comme ça! (Il me fait des signes avec la main)

Et là, that’s it, je perds mes moyens (… juste un p’tit peu)! Alors je crampe mes roues dans l’autre sens… mais ça fait pas de sens!! Et là il me fait un autre signe pour que je crampe mes roues de l’autre sens…!! Et là… j’me tanne!!

– Écoutez monsieur… Les gestes que vous faites sont incompréhensibles pour moi. Pour reculer, j’ai pas besoin d’aide. SVP pourriez-vous juste me dire si je suis assez loin du slide-out du VR de l’autre bord, pis m’dire quand je serai à la limite d’entrer dans la table à pique-nique?? Il s’est exécuté.

– C’est pas compliqué Bernice. C’était juste un monsieur de bonne foi qui croyait qu’une femme ne pouvait pas reculer une roulotte sans son aide! Oui, il aurait pu me demander si j’avais besoin d’aide. Il était convaincu que j’avais besoin d’aide.

Je passe à la Cantine pour me commander une pizza végétarienne et profiter du wifi, le temps de prendre mes courriels et de terminer mon article du jour.  Jessica a un bon sens de l’humour.  Elle me demande mon nom pour pourvoir m’appeler lorsque ce sera prêt. Louise… Roy!  Hein??  C’est pas vrai!  qu’elle s’écrie!  C’est le nom de ma mère!!!  :-). Et à ce moment, sa mère – l’autre Louise Roy – arrive à la Cantine!  Assez amusant comme situation!

Un pêcheur à la mouche au coucher du soleil.

Bernice est très sympatique. Grâce à elle, j’ai pu voir ma première baleine de la Côte-Nord!! Avec son gendre et sa fille, ils ont fait l’acquisition de ce magnifique terrain au bout du quai. Ils s’y retrouvent en famille les week-ends tout au long de l’année. Ils habitent et travaillent à Sept-Îles, à une heure et quart de Rivière-au-Tonnerre. Ce village est considéré comme l’un des plus beaux de la Côte-Nord.

Je passe la journée à traîner ici et là sur la plage et sur les quelques pistes du coin.

Jour 11 – Sur la route vers Sept-Îles. Une bonne partie de l’après-midi à la buanderie…  Je regarnis une partie du garde-manger chez Walmart.  Et je m’installe à la halte routière, sur la superbe baie de Sept-Îles.

Encore une vue ben moche… de ma roulotte! 🙂

 

13 commentaires sur “Jour 10 et 11 – Rivière-au-Tonnerre – Sept-Îles

  1. Salut Master, je suis à jour dans tes journées! Belles photos, comme toujours, ma tannante…C’est drôle tes histoires, contente de voir que tu fais un beau voyage. Tu vois des couchers de soleil magnifiques et des « full moon » le matin!! Elle m’a fait bien rire celle-là! Diane ;0)

    J'aime

  2. Très belle église , de belles photos, et la Madame n’était pas contente après ce Monsieur, mais avec ta nouvelle g.robe de chez Walmart’ tout va bien…bonne route

    J'aime

  3. .. j’ai jamais vu d’église avec ces couleurs .. c beau!!!! Sacré Monsieur !!! Il voulait bien faire ! Je t’imagine quasi choqué ah ah ça me fait penser à des comiques ah ah !
    Ouin ta vue avec criquette est pas mal moche ! Ah! J’aimerais ça avoir ça!
    Bonne route !!!

    J'aime

    1. L’église en effet est pas mal jolie. Dommage toutefois que la Covid est mis des pancartes, des rubans, etc. un peu partout m’empêchant de faire de meilleures photos.

      J'aime

  4. Merci Louise, pour tes photos toutes plus magiques les unes que les autres. Et Henri est propre. Et le garde manger rempli! Tout est parfait.

    Momo xx

    J'aime

Veuillez écrire votre commentaire dans la boîte ci-dessous! Et MERCI d'indiquer votre nom!! :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s