Côte-Nord

Jour 12 – Port-Cartier

Tout de suite après le petit déjeuner, je m’habille un peu plus chaudement que les jours précédents pour une petite randonnée matinale dans le boisé entourant la baie de Sept-Îles, secteur d’Uashat. La lumière rasante du matin dans un sous-bois, c’est unique! Hey c’que ça sent bon!! Je croise de nombreux écureuils roux dont un (ou une) a l’audace de grimper sur mon jean!! C’est la marée basse qui dévoile tous ces rochers au loin.

Superbe lumière rasante matinale

Puis ce matin à la une de La Presse, la communauté innue d’Uashat! C’est amusant, je suis actuellement sur leur territoire!:-) On souligne dans La Presse leur efficacité à gérer la première vague de Covid.

Au retour je descends près de l’eau pour voir si, à marée basse, je peux me rendre à une chute pas très loin d’où je suis. Je tombe sur un goéland (juvénile) gisant dans l’herbe près d’un rocher… Il est vivant!!  Ne sachant trop quoi faire, je contacte mon ami Gaetan ornithologue-plus-qu’amateur! :-). Il me dit de laisser faire la nature… Je me console en me disant qu’il est peut-être simplement en train de se remettre d’une brosse… dure lendemain de veille.  Je le déplace tout de même dans un coin à l’ombre et replace ses ailes sous lui.

Je discute avec un couple, heureux propriétaires d’une roulotte Prolite. Ils me recommandent quelques endroits pour « boondocker » (camper sans service et sans frais) en route vers l’ouest. Je quitte la halte routière vers 10h et vers… le lave-auto!

C’est à matin que ça s’passe pour Criquette! Lavage intégral, full mousse de toutes les couleurs, etc.!

Des kilomètres de plages de sable propices aux activités de plein air et à la contemplation bordent les secteurs de Pointe-aux-Anglais et de Rivière-Pentecôte. Entre mer, rivières, lacs et forêt, les amateurs d’histoire et de patrimoine trouvent divers sites à visiter. Tandis que pêcheurs, chasseurs et cueilleurs de petits fruits se délectent de leurs prises. La ville de Port-Cartier (6 574 habitants) mérite de s’y arrêter et d’entrer dans son cœur, animé par les chutes et les eaux vives de la rivière aux Rochers. (Extrait Guide Côte-Nord)

12:30 – Sur la référence du couple de Sept-Îles rencontré ce matin, je me retrouve dans le grand stationnement du Café-Théâtre Graffiti sur l’île McCormick à Port-Cartier. Un groupe de femmes dans les 50 à 70 ans… peut-être plus, jasent ensemble à l’ombre du théâtre. Je m’approche d’elles pour en savoir un peu plus sur le secteur, où je peux boondocker, etc. L’une d’elles m’amène à sa voiture où l’on regarde ensemble la carte de la ville et ses points d’intérêts. Elle me donne gentiment la carte. Je reviens à ma roulotte prendre ma caméra et je retourne les voir pour leur offrir de faire une photo de groupe. Le temps de la prise de vue rapide, on retient son souffle, on met de côté la distanciation et clic-clic – c’est fait!! Depuis le confinement en mars, ces copines se regroupent à chaque semaine pour briser l’isolement… et placoter un bon coup! 😁

On s’installe sur l’Île Patterson. Superbe endroit près de la mer à la jonction de la Rivière-aux-Rochers.

Avant de m’installer sur l’Île Patterson, je passe vider les fosses de Criquette (et le plein d’eau) à la station de vidange. Il y a beaucoup à voir, à photographier dans cette ville. J’y resterai probablement deux jours – et j’espère bien réussir à croiser mon cousin Robert et sa conjointe Madeleine.

Vue de la Rivière-aux-Rochers vers la mer. Un navigateur entre au port à la tombée du jour.

9 commentaires sur “Jour 12 – Port-Cartier

  1. Coucou Louise ici Sonia la couturière ….hihihi je voyage avec toi merci de nous écrire tes histoires et tes magnifique photos …bizou caresse a minou bye bye!

    J'aime

  2. Tes histoires son toujours aussi agréables à lire.
    Je lis avec grand plaisir chacune de tes publications.
    Merci de voyager là où nous n’allons pas assez… dans les magnifiques régions de notre Bo Québec.

    J'aime

  3. .. encore une belle histoire .. l’écureuil ´, le goéland , et je me rend compte que beaucoup de choses ont le même nom comme l’île McCormick moi j’avais un tracteur McCormick!! Ah ah
    Tu vas être chanceuse si tu croise ton cousin et sa conjointe .. je te le souhaite !

    J'aime

  4. * Je croise de nombreux écureuils roux dont un (ou une) a l’audace de grimper sur mon jean!!*

    Quel effronté … et,malgré tout perspicace cet animal ! Il a senti l’amour profond qui émane de toi pour tout ce qui est vivant. Ou, encore, il y avait des graines de quelque chose que tu avais échappé sur ton jean, en petit déjeunant, ce matin…

    Momo la Voisine qui te suit quotidiennement avec grand plaisir.

    J'aime

    1. Non-non faut pas chercher trop loin! À la quantité d’écailles d’arachide qu’il y avait sur le sentier, aux yeux de cet écureuil je dois être « une sale touriste qui est venue les mains vides sur SON territoire »!!! hahaha!

      J'aime

Répondre à HD :) Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s