Île de Pâques 2011

Jour 20 – Musée, artisans et Anakai Tangata

Publié le Mis à jour le

Cliquer pour agrandir

Mercredi, le 30 novembre – Dernière journée à Rapa Nui. Encore beaucoup à voir et revoir. Visite rapide au cimetière. J’aime bien, c’est plein de vie à ces endroits… Même s’il ne pleut pas, je me rends au musée.

Le Musée Anthropologique Père Sébastien Englert (MAPSE) a été créé officiellement en 1973 et rappelle le nom du missionnaire capucin allemand Sébastien Englert, qui, au delà de son sacerdoce, s’est dédié à l’étude du mode de vie et de la langue de la société Rapa Nui. Lire la suite »

Jour 19 – Orongo , l’homme-oiseau

Publié le Mis à jour le

Cliquer pour agrandir

Mardi, 29 novembre – J’arrête au marché d’artisanat pour regarder de plus près les tablettes rongo-rongo, écriture des Rapanuis encore non déchiffrée à ce jour. Les originaux seraient dans des musées en Angleterre; ainsi, les sculpteurs en font des reproductions. Je prends une tablette en bois et l’examine attentivement, prix 100 000 pesos, soit 200$. La femme sculpteur parle un peu français et m’offre de réduire le prix à 140$. Lire la suite »

Jour 18 – Sept moai, toques et lavatube

Publié le Mis à jour le

Coucher de soleil sur le sept moai regardant vers la mer

Lundi, 28 novembre – Aujourd’hui, je vais débuter mon récit par la fin. – 20h, je retourne à toute vitesse vers l’ahu Akivi, premier ahu à être restauré par l’archéologue américain William Mulloy, en 1960, et le Chilien Gonzalo Figueroa, site surnommé les 7 moai. Je veux y faire quelques clichés, dont les photos ci-dessus et ci-dessous, au moment du coucher du soleil. Lire la suite »

Jour 17 – Des Pascuans, des Chiliens et des Passionnés d’ailleurs…

Publié le Mis à jour le

Cliquer pour agrandir

Dimanche, 27 novembre – La-la, je suis TANNÉE,. La femme de chambre à ma cabane, elle M’ÉNERVE! Elle range TOUTES mes affaires, TOUS les jours LÀ où elle croit que ça doit l’être. Chaque jour à mon retour, je retrouve ma chambre comme au premier jour – comme si personne ne l’habitait. Ça fait deux fois que je demande à Christophe de l’avertir, mais il oublie. Et ça le fait bien rigoler – lui. Elle range tous mes papiers et petits objets divers qu’on laisse traîner sur la table. Nada, niet, plus rien sur la table au retour. Elle range mes produits de toilettes LÀ où elle les veut, même chose pour mes chaussures. Il y a deux lits vacants, alors je m’en sers pour étaler mon stock. Et VLAN! Elle fait table rase là aussi! À chaque fois que je rentre, j’ai l’impression d’avoir été cambriolée… mais proprement! -:). Coudonc.. ch’tu en train de chialer moé la-la??. Hahaha! Lire la suite »

Jour 16 – Te Pito O Te Henua

Publié le Mis à jour le

Cliquer pour agrandir

Samedi, 26 novembre – Trois noms sont utilisés pour désigner l’île: le nom officiel d’Île de Pâques est dû au navigateur hollandais Jakob Roggeveen qui découvrit cette terre le dimanche de Pâques 1722. Les Pascuans préfèrent le nom de Rapa Nui (la grande Rapa) et Te Pito O Te Henua, le nombril du monde ou le nombril de la terre – la terre d’Hotu Matu’a. Rapa Nui est le point le plus isolé du globe: 2000 km de l’Île de Pitcairn où se réfugièrent les mutinés de La Bounty en 1790, à 3700 km des côtes du Chili et à 4050 km de Tahiti. Lire la suite »

Jour 15 – Rapa Nui – Mystères et légendes

Publié le Mis à jour le

Cliquer pour agrandir

25 novembre – Toc-toc! Louise, c’est Christophe. Voici ton petit déjeuner!
Merci, dépose-le sur la table de la terrasse!

Zut, déjà 10h! J’aurais dû mettre mon réveil. Je ramasse le plateau laissé dehors (pain frais, jambon, fromage et jus de fruits). À 11h, je quitte pour le village au moment où Christophe va conduire des touristes pour une location de voiture. J’en profite donc pour me faire déposer au village. J’ai hâte de boire un capuchino chez Mama!. Lire la suite »

Jour 14 – Le bout du monde

Publié le Mis à jour le

Cliquer pour agrandir

24 novembre – Un peu plus de 5 heures de vol, 5 heures de décalage horaire, nous sommes en descente pour l’Île de Pâques, et voilà que sur ma droite par le hublot, j’aperçois le volcan Rano Kau…mon estomac se contracte… Je l’ai tant regardé par Google earth! Et dire que je serai au sommet dans quelques heures! Lire la suite »