Publié dans Alaska 2018, Ouest Canadien 2018

Jour 51 – Dernier post – Mennonite Heritage Village

4:30- La nuit fut courte.  Une sirène ou une alarme hurle dans le village.  Une drôle d’alarme avec des battements, des cognements. C’est très fort, mais le son fluctue comme si il se promenait dans le village.  Ça dure pendant plus d’une heure.  Je ne sais pas ce qu’il s’est passé et je ne le saurai pas.

Lire la suite de « Jour 51 – Dernier post – Mennonite Heritage Village »

Publié dans Alaska 2018, Ouest Canadien 2018

Jour 50 – C’ta moi le 50e!!

Oui c’est moi Mado!  Enfin j’ai l’ordi!!  Pis c’est moi qui écris le 50e article!!  Là, je vais raconter ben des affaires dont Mom n’a pas parlé.  Hier soir, une SDF minoune, avec son p’tit miaule de maringouin, est venue quêter de la nourriture.  MA nourriture!  Je voulais passer au travers du moustiquaire tellement j’étais choquée noire!!  Pis c’est  qui – qui a rappliqué aux aurores ce matin pour avoir encore de la nourriture?  Ben oui, c’est sûr!  La petite SDF avec sa fausse face de minoune affamée.  Pis Mom lui donne ENCORE – MA nourriture. En tout cas, quand j’ai pu enfin sortir de la roulotte et que la SDF s’est rapprochée pour faire copine-copine, je suis partie après elle en jappant comme une déchaînée!!  Hiiiii qu’elle a déguerpi!!

Lire la suite de « Jour 50 – C’ta moi le 50e!! »

Publié dans Alaska 2018, Ouest Canadien 2018

Jour 49 – Pis j’écoute du country!

Je reste un jour de plus ou je pars? Il y a des jours où c’est un peu déchirant de partir.  Le parc est immense et il y a des circuits à faire en auto, de plusieurs dizaines de kilomètres, pour profiter de vues uniques, époustouflantes selon les goûts. Au moment où je branle dans le manche, deux employées du parc arrivent pour vider les poubelles, etc.  Je mets mes chaussures et pars à leur rencontre.  J’aimerais faire une partie de la boucle de l’arrière-pays, mais pour éviter de revenir sur mes pas, je partirais avec le team.  Est-ce que l’état de la route le permet?  On m’assure que oui, car il ne pleut pas.  La pluie rend cette route impraticable. J’en ferai donc environ la moitié, car je prendrai à mi-chemin sur cette piste de l’arrière-pays, la direction de Mankota pour rejoindre ensuite la route 13 vers le Manitoba.  Je sais que je raterai les paysages les plus fabuleux, mais bon… je reviendrai alors! 😉

Lire la suite de « Jour 49 – Pis j’écoute du country! »

Publié dans Alaska 2018, Ouest Canadien 2018

Jour 48 – J’entends hurler les coyotes!

C’est bon le silence.  C’est rare le silence.  Il viendra ce soir, je pense.  À moins que les coyotes hurlent toute la nuit et que les criquets fassent de même.  Et je les entends déjà à ce moment-ci alors que le soleil pudiquement se cache derrière la petite colline au Parc national des Prairies où je suis installée pour un jour ou deux.  C’est fou ces hurlements des coyotes… Il commence à faire nuit… ça promet d’être noir!!  Merci à Mario P. de m’avoir dirigé vers cet endroit!

Village d’Eastend (sud de Saskatchewan, oasis niché dans une vallée.

Lire la suite de « Jour 48 – J’entends hurler les coyotes! »

Publié dans Alaska 2018, Ouest Canadien 2018

Jour 47 – La vallée des secrets cachés

Lundi dernier, suite à la recommandation d’un commis à l’épicerie, j’ai acheté des pâtes de kâle et un pot de sauce tomates et champignons.  Hier soir, je fais cuire les pâtes et les pare de la sauce.  Je m’installe affamée… Simonac!  C’est presque « méchant »!!  Et je me dis: « Continue, tu vas voir après 3-4 bouchées ton cerveau comprendra que ce n’est pas « méchant, mais juste nouveau et différent ».  Alors, j’ai continué et… ça pas marché!!!

Wow! Pas un, ni deux, mais bien quatre chevreuils d’un coup!!

Lire la suite de « Jour 47 – La vallée des secrets cachés »

Publié dans Alaska 2018, Ouest Canadien 2018

Jour 45 – Fabulations…!

6:30 – Dur réveil.  J’ai pas dormi beaucoup avec la voie ferrée très achalandée derrière mon lot au camping.  Une vingtaine de pieds… peut-être moins.  Sûrement plus, mais je n’ai jamais dormi aussi près d’une voie ferrée!!  Et il en est passé des trains, et des trains – à vive allure même en pleine nuit, qui n’en finissaient plus de passer.  Et ces grincements stridents…  sûrement des bearings de roue pas graissés.  Criquette en tremblait de tous ses membres.  Mado était tellement apeurée que je devais la prendre dans mes bras pour la rassurer.  Peut-être était-ce aussi pour me rassurer.  J’ai vraiment détesté cet endroit. Mauvais service, mal entretenu.

Lire la suite de « Jour 45 – Fabulations…! »