Sénégal

Jour 29 – Enfin une balade à cheval

Publié le Mis à jour le

jour29-cloture-jonc

Nous hélons un transport à cheval comme nous hélons un taxi. La négociation commence. Nous allons prendre jour29-chevallivraison de la nouvelle clôture de joncs pour la partie « est » de la terrasse, en deux sections d’environ 10 pieds chacune. Le cocher demande 2000 fr, on offre 1000 fr, il veut pas, on veut pas, bref je dis à Atou et Général, – allez on continue, on en prendra un autre!. Le cocher change d’idée, c’est d’accord pour 1000 fr. C’est tout près, à moins d’un kilomètre. Les hommes chargent les sections et on remonte en selle. Hum… plutôt dans la charrette! 🙂 Lire la suite »

Jour 28 – Je serai photographe

Publié le Mis à jour le

jour28-pont

Malgré que les volontaires profitent d’une matinée de congé les mercredis, je me rends au centre, question de faire un suivi sur les travaux commandés et nettoyer l’infirmerie avec Aminata. Quelques enfants se présentent pour des soins suite à notre recommandation. Je vais remettre une acompte pour la fabrication d’un mur de paille pour la terrasse, travaux préalablement négociés par Atou pour le prix de 4000 francs. En voyant que j’étais une « toubab », le commerçant augmente son prix de 1000 F en prétextant s’être trompé dans ses calculs… J’ai pas le temps d’argumenter aujourd’hui. Lire la suite »

Jour 27 – Difficile de choisir un titre

Publié le Mis à jour le

jour27-cours-intérieur-sport

Une amie, Diane D., enseigne à l’école internationale de Greenfield Park (primaire). Avant mon départ, avec l’assentiment de Project Abroad, 31 élèves ont été choisis dans les différents niveaux des classes. Nous leur avons demandé de faire un dessin représentant leur milieu de vie, leur pays ou leur environnement afin de faire un échange de dessins avec un talibé. Souhaitant avoir la photo des enfants sur chaque dessin, l’activité s’est avéré être un peu plus complexe étant donné que le consentement des parents était requis pour y apposer une photo. Diane s’est beaucoup investie dans ce projet afin que je puisse partir au Sénégal avec 31 dessins dans ma valise. Lire la suite »

Jour 26 – Encore des investissements!

Publié le Mis à jour le

jour24-sunset

Parfois de grands bonheurs se retrouvent dans de si petites choses… comme bénéficier d’eau chaude pour se laver. Hier soir, la petite Fatou s’arrête devant ma chambre:

As-tu besoin de la salle de bain?
– Non! Mais… qu’est-ce tu fais avec une bouilloire à la main?
Je vais prendre ma douche. (en fait, la douche ne fonctionne pas, on prend l’eau dans un bidon)
– C’est de l’eau chaude???
Oui, c’est de l’eau chaude!
– Est-ce que je peux en avoir moi aussi??
Oui, tu n’as qu’à demander! Lire la suite »

Jour 24-25 – Le désert de Lompoul

Publié le Mis à jour le

jour24-louise-dune

Nous débutons la journée en force avec une crevaison, je devrais plutôt dire une explosion, d’un pneu arrière. Rien d’étonnant, le pneu « fesse » était en fin de vie. Après quelques cris et peurs (de la fumée et de la poussière entraient dans l’habitacle), Babacar nous rassure rapidement sur l’origine de l’explosion. Lire la suite »

Jour 23 – Je ne suis pas européenne!

Publié le Mis à jour le

Les éleveurs du peuple maure mutilent affreusement et inutilement les vaches pour identification. On voit ici les énormes cicatrices du haut en bas sur tout le corps.
Les éleveurs du peuple maure mutilent affreusement et inutilement les vaches pour identification. On voit ici les énormes cicatrices du haut en bas sur tout le corps.

Hier matin en arrivant au travail, je vais à la petite pharmacie située tout près du centre pour acheter du sirop pour la toux et des pastilles pour la gorge. Sachant ce que je veux, j’indique au pharmacien les items dont j’ai besoin. Au moment où je m’apprête à payer, je suis prise d’une quinte de toux, mais toute une! Lire la suite »

Jour 21-22 – Repas de Noël pour les talibés

Publié le Mis à jour le

jour17-cuisinier-oeufs

En route vers Dakar samedi dernier, nous avons pris le petit déjeuner à une tangara. C’est un lieu de restauration très populaire, à prix très-très modique, dans la rue ou dans un abri rudimentaire, comme celui-ci. Le rapport qualité-prix est bon, mais l’hygiène des lieux est aléatoire. Nous étions tous les six installés à une grande table (type table à pique-nique avec bancs), le cuisinier siège au bout de la table. Cette tangara offre une spécialité petit déjeuner, avec un seul plat au menu: sandwich aux oeufs grillés sur pain baguette. Lire la suite »